Publié le 31 Décembre 2010

 voeux11

Photo : A.Pankovets/Fotolia

 

Aurore, Stéphane et Julien vous présentent leurs meilleurs voeux pour l'année 2011 !

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2010

Article écrit par Pawel     -    présenté par Aurore


Pour alimenter ce blog, nous avons décidé de donner la parole à ceux qui sont le plus à même de parler de leur passion : nos élèves ! Régulièrement, l'un d'eux fera partager son expérience à travers toute une série d'articles touchant aux divers cours proposés au Gonojukan. 

Pour ouvrir cette série "Paroles de Budoka", c'est Pawel, pratiquant de self défense, qui nous explique son point de vue...


 pawel

Pratiquer un sport ou art de self-défense est une des réponses possibles aux faits divers qui nous sont rapportés quotidiennement.

 
La réflexion "cela n'arrive qu'aux autres" est contrebalancée par : "et si ca arrivait à moi" et pire encore : "et si ca arrivait aux miens, en ma présence ?".
Seul, la fuite est possible - même si l'amour propre devra en souffrir ! En famille, cette solution n'est pas envisageable.

 
Tout comme nous payons une assurance en espérant ne jamais en profiter, la pratique de self-défense nous rend capables de "faire face" tout en espérant ne pas avoir à nous en servir. Car - paradoxalement - plus nous pratiquons et plus nous en connaissons les limites par rapport à l'infini des situations possibles dans la "vraie" vie.

 
Aussi, le véritable apport de self-défense se situe dans notre perception de notre environnement et dans le changement de l'image que nous donnons de nous-mêmes que cette nouvelle perception induit. Nous apprenons peu à peu à gérer les situations conflictuelles : nous quittons notre statut de victime potentielle, par la posture, par le regard, par la gestion des distances. Nous ne baissons plus la tête tout en baissant les yeux - mais nous ne défions pas non plus.


Le fait de savoir comment réagir à une situation d'agression et comment le faire convenablement, permet de garder son sang froid et de continuer le dialogue aussi longtemps que possible. Certaines personnes réagissent mal et au mauvais moment, simplement par peur ou par ignorance. Elles deviennent agressives par peur d'être agressées ! La self-défense permet de rétablir l'équilibre dans une relation basée sur la force ou les menaces (cas de femmes battues ou menacées de passage à l'acte) : au pire elle fera cesser la relation, au mieux elle rétablira la possibilité du dialogue.


Ainsi, le fait de pratiquer la self-défense nous rend plus ouverts sur les autres en les rendant potentiellement moins agressifs à nos yeux. Et sinon...


selfdefense4

 

...et sinon venez essayer les cours de self-défense ! Nul besoin de condition physique particulière, ni de connaissances préalables. Ceux qui débutent découvriront une nouvelle façon d'appréhender leur corps et l'environnement, en prenant confiance en eux ; ceux qui ont une expérience dans le domaine des arts martiaux trouveront des utilisations ludiques de leurs techniques préférées. Tous travailleront sur l'état d'esprit particulier qui permet, comme le dit si bien Pawel, "de quitter le statut de victime potentielle" et ce faisant, de s'ouvrir aux autres sereinement...

 

D208683

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2010

Article écrit par JC


Assez tôt dans la vie d’un aikidoka, on entend parler des stages."A quoi servent-ils ?”, “à qui s’adressent-ils ?” et “pourquoi devrais-je y participer ?” sont autant de questions auxquelles je vais tenter de répondre.


D207186

 

Tout d’abord un stage, qu’est ce que c’est ?

C’est un cours un peu particulier, généralement plus long (d’une durée variant entre 3 et 4 heures), parfois étalé sur plusieurs jours. Etant donnée la longueur des stages, ils sont entrecoupés de pauses et contiennent souvent une partie aux armes qui permet de varier la pratique. Un stage est animé par un technicien de très bon niveau (à partir du 3e-4e Dan) qui vient aborder un point particulier de la pratique de l’Aïkido.


Maintenant, vous vous dites peut-être : “Je participe déjà de manière régulière à mes cours hebdomadaires, à quoi bon y passer mon dimanche ?”.

Un stage est une occasion unique de rencontrer d’autres aikidokas venus d’autres clubs, de travailler avec des gens qui ont appris les techniques différemment, qui peuvent avoir des gabarits auxquels nous ne sommes pas habitués et qui peuvent donc nous offrir un autre point de vue sur notre pratique. La venue d’un haut-gradé ou d'un nouvel enseignant permet aussi d’avoir une vision différente de l’Aïkido que celle que peut nous donner notre enseignant habituel.


On entend souvent (surtout en début d’année) les débutants nous dire : “Est-ce-que ça ne sera pas trop dur ? Et si je viens au stage, je risque de gêner les plus gradés qui veulent travailler...”.

 Premièrement les stages sont ouverts à tous et les enseignants savent gèrer les différences de niveaux sans problème. Chacun trouve sa place dans l’échange qui se créé au cours des stages et les gradés sont généralement accueillants envers les débutants ! N’oublions pas qu’un gradé était autrefois un débutant qui a reçu l’aide de plus gradés à l’époque. Aider les débutants comme on a soi-même été aidé est fondamental dans l'état d'esprit de la pratique de l'Aïkido.


GM-032010-10

 

Globalement pour bien réussir une technique il faut l’analyser et la pratiquer. Lorsqu’on pratique avec un débutant, on analyse la technique en lui expliquant, on prend son temps pour sentir le mouvement exact, les points-clés sans forcément se presser. Lorsqu’on pratique avec un gradé on laisse plus aller le mouvement, on cherche le timing, la fluidité. On pourrait se dire qu’au bout d’un moment l’analyse deviens inutile mais ce n’est pas le cas, il n’est pas rare d’entendre certains haut-gradés dire : “Cette technique me pose encore des problèmes, il y a quelque chose qui cloche...”. Donc n’ayez pas peur, les débutants ! Nous apprenons grâce à vous autant que vous apprenez grâce à nous.

 

Un stage, c’est l’occasion de voir l’Aïkido sous un autre angle, de rencontrer d’autres personnes et de travailler des techniques différentes. Un cocktail de bonnes choses qui vaut bien de sacrifier une grasse matinée de temps en temps ! Lancez-vous ! A bientôt sur les tatamis.

 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2010

Article publié par Stéphane

 

Les 23 et 24 octobre dernier, Gilbert Maillot a organisé son premier stage commun sur les sites de Besançon et Vesoul. Ouvert à tous les pratiquants, ce stage a eu lieu le samedi après midi à Vesoul et le dimanche matin à Besançon.

 

2017174dxo

 

2017199dxo

 

Gilbert Maillot est un technicien 5e Dan BE2 et membre du collège technique de la FFAAA. Cela fait 5 ans maintenant qu'il organise des stages sur Besançon, c'est donc une relation d'échange réguliers qui s'est nouée avec Gilbert.

Ce stage a été une fois encore l'occasion d'apprécier ses qualités pédagogiques et techniques autour d'un Aïkido très économe et fluide.

 

D208831dxo

 

D208861dxo

 

Malgré des conditions difficiles (grèves, pénuries d'essence...) de nombreux aïkidokas ont pu profiter de son enseignement sur le week-end. Une opération qu'il reconduira sans doute avec plaisir en 2011, avis aux amateurs !

 

 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 1 Décembre 2010

Article publié par Stéphane

 

Les 22 et 24 octobre dernier, pour la 5e année consécutive, Gilbert Maillot, technicien 5e Dan BE2 et membre du collège technique de la FFAAA, organisait un stage sur Besançon. L'occasion pour nos enfants et ados de bénéficier d'une expérience enrichissante !

 

D208700dxo

 

D208723dxo

 

Gilbert nous a proposé d'animer les cours enfants et adolescents du vendredi soir à la Maison de Velotte. Cela a été l'occasion pour nos élèves d'avoir un stage "à domicile" et de profiter du talent pédagogique de Gilbert. Gilbert est d'ailleurs très actif au sein de la commission jeunes de la FFAAA et il anime des stages spécifiques pour les enseignants enfants (voir notre article :  Formation enseignant Aïkido enfants et jeunes à Narbonne).

 

D208707dxo

 

D208742dxo

 

D208747dxo

 

Le fait de rencontrer un nouvel enseignant est souvent intimidant pour les jeunes pratiquants mais Gilbert a su gagner rapidement leur confiance. Cette "nouveauté" est d'ailleurs propice à un état de concentration et d'attention supplémentaire qui permet à nos jeunes aïkidokas de se dépasser !

 

D208768dxo

 

D208793dxo

 

D208820dxo

 

Un bilan très positif avec de jeunes pratiquants réunis dans la bonne humeur ! Bravo à tous nos élèves et merci à Gilbert !

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0