Publié le 29 Janvier 2011

 

Article écrit par Carine qui pratique l'Aïkido et participe aux stages de Self-Défense

Présenté par Aurore

 

 

 carine

 

 

 

 

Pourquoi la self-défense ? 

En tant que mère : me défendre est une chose mais lorsqu’il faut faire face pour défendre son enfant c’est une autre histoire.

Le but : mieux connaître ses limites, ses possibilités pour mieux répondre à l’agressivité et/ou l’agression. 

 

 

 

Ma peur première, ça peut paraître stupide, illusoire ou prétentieux (tout dépend du point de vue) et pourtant tellement viscérale : lorsqu’on a aucun échappatoire et aucune autre possibilité quand on se sent complètement démunie, il nous reste uniquement l’extrême, et les conséquences qui vont avec aussi bien pour l’agressé que pour l’agresseur…  

 

 

selfdefense7

Ko Soto Gari par Carine


Pawel explique très bien l’implication et la prise de conscience qui s’effectuent lors de l’apprentissage de la self-défense, et ce qu’on recherche avant tout, la possibilité « de rétablir l'équilibre dans une relation basée sur la force ou les menaces (cas de femmes battues ou menacées de passage à l'acte) : au pire elle fera cesser la relation, au mieux elle rétablira la possibilité du dialogue (…), et sinon… ».

 


Le slogan de la section self-défense du Gonojukan est : « Ne soyez plus une cible ! » c'est possible... sur tous les plans !

 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2011

Article publié par Stéphane

 

Pour beaucoup d'Aïkidoka le personnage de Morihei Ueshiba reste très mystérieux. C'est une image que l'on salue en début et en fin de cours, par respect, c'est le créateur de notre discipline mais tout cela reste assez abstrait.

 

MORIHE~re

 

Assez peu d'Aïkidoka connaissent bien la vie de Ô Sensei ("Grand Maître", titre donné au fondateur) et la genèse de l'Aïkido. C'est souvent une curiosité qui vient au bout de quelques années de pratique.

 

Mais Youtube et Dailymotion nous offrent aujourd'hui une réelle ouverture sur le monde martial et son histoire. C'est l'occasion de re-découvrir les grand maîtres du passé en action !

 

Ô Sensei en 1935, il appelle alors son art Ueshiba ryu Aïkibudo et son dojo est réputé pour la dureté de l'entraînement (on le surnomme le dojo de l'enfer) :

Après-guerre, son art est alors nommé Aïkido :
En 1955-58


En 1967, à l'âge de 83 ans...
 

 

 

Sa dernière démonstration publique en 1969 :

 

 

 

 

 

On remarque aisément l'évolution de son travail. Certaines personnes sont sceptiques quant à ses capacités réelles à la fin de sa vie et accusent ses partenaires de complaisance. Il existe encore aujourd'hui des Maîtres capables de telles prouesses. Henry Plée les appelle les Maître de l'Ombre, et la façon dont ils semblent "prendre" l'esprit de leurs assaillants est assez incompréhensible mais bien réelle.

 

Ô Sensei a souvent été défié au cours de sa vie : par des lutteurs, des boxeurs, des sumotori, des judoka... et aucun n'est parvenu à le vaincre. D'ailleurs beaucoup sont devenus ses élèves.

 

Il est sûr que son niveau de pratique à la fin de sa vie, son niveau de compréhension des mécanismes du corps en situation martiale nous est inaccessible, surtout d'après une vidéo. Si Morihei Ueshiba a été de son vivant considéré comme l'un des plus grand maîtres d'arts martiaux du XXe siècle et reconnus par ses pairs ce n'est sans doute pas par hasard.

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 7 Janvier 2011

Article publié par Stéphane

 

Cela maintenant 3 ans que le Gonojukan a ouvert une section dédiée à la pratique de l'escrime japonaise : le Kenjutsu.

 

 

kenjutsu14

 

kenjutsu2

Le Kenjutsu se pratique avec un bokken, un sabre en bois

 

Le maniement du sabre a toujours été indissociable des arts martiaux japonais. En effet le sabre était l'arme la plus prestigieuse que seuls les samouraïs avaient le droit de porter. La pratique du sabre était la base de l'entraînement mais les guerriers devaient aussi savoir combattre s'ils étaient désarmés : c'est donc très naturellement que les techniques avec armes ont été transposées à mains nues. On retrouve cette filiation entre les techniques de Kenjutsu et un grand nombre de techniques à mains nues utilisées en Aïkido.

 

kenjutsu1

 

kenjutsu6

 

L'Aïkido intègre d'ailleurs une partie "armes" avec bâton, sabre et couteau. Le sabre de l'Aïkido (Aïkiken) est la base du cours de Kenjutsu auquel s'ajoute l'étude d'un style particulier de Kenjutsu : le Kashima de Minoru Inaba. Nous pratiquons aussi l'art de dégainer en coupant (Iaï-jutsu) et des assauts souples avec des protections et des armes de Chambara pour mettre en situation les mouvements appris, en alliant jeu et sécurité.

 

kenjutsu9

 

kenjutsu10

Le Iaï-jutsu se pratique avec un Iaïto, un katana non tranchant

 

La création d'un cours spécifique d'Escrime Japonaise était donc assez naturelle au sein d'un club d'Aïkido et nous constatons que ce choix était bon : la section Kenjutsu se développe de façon satisfaisante (la section compte une quinzaine de pratiquants réguliers) et le niveau technique progresse bien.

 

Ce cours permet à ceux qui le désirent de ne pratiquer que le Ken tout en offrant aux aïkidokas la possibilité d'approfondir leur connaissance du sabre et de la relation armes-mains nues.

 

Nous pratiquons aussi ponctuellement le maniement du bâton (Jo), seul ou contre bâton ou sabre, afin de parfaire notre entraînement.

 

kenjutsu8

Une partie des Kenjutsukas de Gonojukan


kenjutsu5

Stéphane Gaiffe - Instructeur Kenjutsu au sein du Gonojukan


Vous pouvez nous rejoindre en cours d'année, alors prenez de bonnes résolutions pour 2011 : venez pratiquer le Kenjutsu !

 

Vous trouverez bientôt un article de Jean-Philippe qui nous parlera de sa passion pour le Kenjutsu dans un prochain "Paroles de Budoka".

 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2011

Article publié par Stéphane

 

Le Gonojukan compte aujourd'hui la section "Jeunes" la plus importante de la ligue de Franche-Comté ! C'est avec joie que nous accueillons en outre plus de 50% des effectifs régionaux des moins de 10 ans. Pour tous nos élèves, le dernier cours avant les vacances était réservé au passage de la fameuse "première barrette"...

 

barettes12-2010 5815dxo


Le cours jeunes sont divisés en trois tranches d'âges :

3-6 ans (baby Aïki)

7-11 ans (enfants)

12-17 ans (ados)

 

Comme les adultes, les jeunes aïkidokas passent des grades. Chaque passage de ceinture est découpé en 3 parties appelées "barrettes". La validation de la troisième barrette, généralement en fin d'année, correspond au changement de couleur de ceinture.

 

Pour valider chaque barrette, les aïkidokas doivent exécuter individuellement les techniques demandées par le professeur. Un bon moyen de vaincre sa timidité et de prendre confiance en soi ! Un bon moyen de se préparer aussi, petit à petit, au passage de la ceinture noire.

 

 

barettes12-2010 5752dxo

 

Le cours de Baby Aïki est un cours d’initiation à l’Aïkido. L’objectif est de développer par le jeu les qualités qui seront nécessaires par la suite pour étudier l’Aïkido. Apprentissage des chutes, représentation du corps dans l’espace, coordination, latéralisation ainsi que développement des capacités de concentration et de communication.


 barettes12-2010 5753dxo

 

Pour leur première barrette, ces tout jeunes aïkidokas ont démontré leurs progrès dans les chutes, les postures, mais aussi dans leur comportement sur le tatami. Ceux qui ont déjà obtenu une ceinture l'année dernière ont de plus effectué des techniques... avec beaucoup de sérieux ! Bravo !


 barettes12-2010 5755dxo

barettes12-2010 5763dxo

 

 

Le cours enfants devient plus technique, l’apprentissage de l’Aïkido débute véritablement. Les techniques sont adaptées à la morphologie des enfants pour éviter tout traumatisme. L’aspect ludique est toujours présent et l’apprentissage de valeurs morales est un de nos objectifs.

    

barettes12-2010 5803dxo

barettes12-2010 5789dxo

 

Pour cette première barrette, l'accent est mis sur la capacité à chuter en sécurité et le respect des règles sur le tatami. Les techniques demandées ont varié en fonction du niveau des élèves, et tous nos élèves se sont bien appliqués.

 

 barettes12-2010 5783dxo

 

 

Le cours ados est entièrement structuré autour de la technique et plutot orienté self-défense. Leur donner des clés pour être capable de se défendre et faire face au danger est une des nos priorités, tout en développant des valeurs de respect et d’ouverture aux autres.

 

barettes12-2010 5826dxo

barettes12-2010 5817dxo

 

Le programme technique est identique à celui de la nomenclature adulte. Les techniques demandées sont plus nombreuses, et le niveau d'exigence augmente avec l'expérience. En confiance et en sécurité, chacun peut présenter ses progrès. Si l'ambiance de passage de grade est sérieuse, la bonne humeur habituelle prime tout de même !


barettes12-2010 5828dxo

 


barettes12-2010 5848dxo

 

Tous nos jeunes aïkidokas ont passé avec succès leur première barrette avant les fêtes ! Nous les félicitons chaleureusement.

 

Vous pouvez vous inscrire et commencer l'Aïkido à tout moment de l'année, plus vite on commence, plus vite on apprend !

 

barettes12-2010 5816dxo

 

Nous vous rappelons que nos cours sont encadrés par des enseignants bénévoles titulaires du BEES 1er degré ou du DEJEPS Aïkido, diplômes d'Etat garantissant notre sérieux, et que les grades que nous délivrons sont reconnus par l'Etat Français.

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0