Publié le 31 Mai 2012

article écrit par Aurore


 

La grossesse est l'un des rares moments où aïkidokas hommes et femmes ne sont pas égaux sur le tatami. Les bouleversements physiques engendrés par ce nouvel état, plus ou moins bien supportés selon les personnes, obligent à adapter sa pratique et à faire preuve d'adaptabilité dans son calendrier d'entraînement !

En vrai rejeton d'éducateur sportif, mon bébé a décidé de s'installer pile pour les 9 mois couvrant toute la saison, de septembre à juin... Cet article est le premier d'une série de trois, consacrés à la conciliation entre la pratique de l'Aïkido et le statut de future maman.

 

fin-du-6e-mois

 

La grossesse est une succession de changements, et ce qui est valable à un moment donné ne l'est plus la semaine suivante. Il faut donc gérer les entraînements et les stages au jour le jour ou presque, et oublier tout entraînement intensif et préparation de grade dan : la grossesse est en effet une contre-indication pour se présenter à l'examen même si pour l'heure les modalités de contrôle restent floues.  


Il existe d'ailleurs peu de recommandations officielles à ce sujet, mais un peu de bon sens suffit généralement pour concilier intelligemment aïkido et maternité. Continuer à pratiquer sa passion apporte des bénéfices certains au niveau moral et physique : amélioration du retour veineux, prise de poids plus modérée, stimulation de l'appétit, disponibilité des articulations avec notamment le travail du bassin et des hanches, très présent en aïkido... et très utile pour préparer l'accouchement. 


 

gross2 401x600

crédit photo : Isignstock


De manière globale, et en dehors de toute pathologie, les points à prendre en considération sont les suivants :

 

- du point de vue de la femme : fatigue, plus grande laxité ligamentaire, augmentation du travail cardiaque, diminution de l'adaptation à l'effort physique, augmentation du volume abdominal et de la poitrine, ainsi que tous les "petits maux de la grossesse" (sic)* variables selon les personnes : nausées, troubles du transit, problèmes circulatoires, vertiges, douleurs dorso-lombaires etc... 

 

- du point de vue de l'aïkido : chutes, ukemi et nombreuses immobilisations se terminant à plat ventre, clés mettant les articulations en tension, intensité cardio-vasculaire adaptable selon l'exercice (recherche technique, randori...)

 

- du point de vue du bébé : risque de fausse couche majoré le premier trimestre, risque traumatique de décollement placentaire, dette d'oxygène en cas de trop grand effort de la mère, risque d'accouchement prématuré en cas d'efforts violents ou de pressions sur l'utérus.


 

gross1 400x600

crédit photo : Isignstock

 

Il est donc essentiel d'adapter sa pratique suivant l'évolution des adaptations de son corps au fur et à mesure de l'avancée de la grossesse. Pour cela, les conseils du gynécologue et de la sage-femme sont importants, mais le ressenti de la future maman est primordial : chacun est différente, avec un vécu sportif diffférent, des capacités différentes et une façon personnelle de vivre la grossesse.

Dans le prochain article, je prendrai comme cas concret ma propre expérience au fil des mois.

 

 

 

* ce doux euphémisme a sans doute pour auteur un homme, qui n'a donc jamais eu des jours et des nuits littéralement empoisonnés par tous ces désagréments variés et sans fin qui conduisent plus d'une femme à s'interroger sur la pertinence de notre espèce à se reproduire... 

 

 

"Jusqu'à la 6e semaine de grossesse, la pratique même intensive n'est pas contre-indiquée car l'utérus est protégé des traumatismes directs par le pelvis. Ensuite, plusieurs règles sont à respecter : les chutes sont autorisées mais doivent être contrôlées (amorties) - les techniques avec atémi sur le ventre sont évidemment à éviter. Si la grossesse se déroule sans incident, la pratique est théoriquement possible, bien que réduite, jusqu'au 8e mois de grossesse. Après l'accouchement, la reprise peut être autorisée dès le 45e jour à un rythme peu soutenu, sauf si la femme allaite. Ce n'est qu'à partir du 3e mois qu'un entraînement régulier, voire intensif peut reprendre. 

(source : commission médicale FFAB - revue destinée aux médecins "Tempo Medical") " 

 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 27 Mai 2012

article publié par Aurore

 

 

Notre belle fête a trouvé écho dans le journal. Merci au correspondant de l'Est républicain pour cet article qui fait plaisir à tout le monde !! 

 

 

EstRepublicain22Mai2012

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 15 Mai 2012

article écrit par Aurore

 

Comme chaque année, le Gonojukan organise une grande fête pour célébrer la fin de la saison, au cours de laquelle nous en profitons pour remettre les ceintures aux élèves qui ont progressé. Cette année, devant le succès de la fête de la saison précédente, il n'a pas fallu moins que le grand Pôle Sportif des Montboucons pour accueillir tous les adhérents  du Gonojukan et leur public !

 

D704820

 

 

C'est donc sur un grand tatami face à de confortables gradins que nos élèves de tous âges et de toutes sections ont pu présenter les démonstrations préparées avec leurs professeurs.

 

Le bébé d'Aurore, à un mois à peine de sa venue au monde, est resté bien sage à écouter sa speakerine de maman.

 

Fete2012 1572

 

 

 

Les aïkidokas ados, élèves d'Aurore et Stéphane aux cours de Velotte et des Montboucons ont ouvert le bal, sous la direction de Stéphane. A travers un travail au tanto, au jo ou au bokken, ils ont pu montrer différentes facettes de la richesse de l'Aïkido. A mains nues, chacun a présenté ses  techniques préférées : l'occasion de faire partager son plaisir à pratiquer ce bel art martial !

 

DSCF1837

photo droits réservés Gonojukan

 

Fete2012 0655

photo droits réservés Gonojukan

 

 

DSCF1834

photo droits réservés Gonojukan

 

Fete2012 0650

photo droits réservés Gonojukan

 

Fete2012 0662

photo droits réservés Gonojukan

 

Fete2012 0645

photo droits réservés Gonojukan

 

 

Les kenjutsukas ont ensuite joué les fines lames devant un public ravi de découvrir l'art du sabre. Le Kenjutsu comporte différentes formes de travail, qui ont ainsi fait l'objet de différentes démonstrations. Stéphane est fier du travail de ses élèves, tout en concentration et en précision...

 

D704787

D704796

 

D704789

 

D704798

 

 

Les jeunes aïkidokas des sections moyens de Velotte, des Montboucons et d'Autechaux ont ensuite occupé le tatami avec Julien pour une belle démonstration des progrès accomplis durant cette saison. De la technique la plus simple à la plus élaborée, une approche ludique et dynamique permet à chaque enfant de pratiquer dans une évidente bonne humeur. 

 

D704807

 

D704822

 

D704819

 

Fete2012 1604

 

 

 

Les kenjutsukas sont revenus au créneau avec de beaux assauts de Ken Chanbara, une forme de combat libre très dynamique qui permet de tester son vocabulaire technique en toute sécurité grâce aux protections.

 

D704825

 

D704826

 

D704828

 

 

Ce sont les plus jeunes de nos élèves, coachés par Aurore, qui ont pris place ensuite :  les petits de Stéphane aux Montboucons et les baby d'Aurore à Velotte sont des enfants qui découvrent l'Aïkdo dès 4 ans.  Preuve que le talent n'attend pas le nombre des années, ces samouraïs en culotte courte ont parfaitement réussi les ikkyo et les kokyu qui leur étaient demandés.

 

Fete2012 1645

 

Fete2012 1643

D704847

 

D704836

 

D704843

 

 

 

 

D704834

 

 

Pour clore les démonstrations, les adultes s'en sont donné à coeur joie. Qu'ils soient ceinture blanche ou ceinture noire, tous se sont appliqués pour le grand plaisir du public !

 

 

Fete2012 1680

 

Fete2012 1667

 

 

La cérémonie de remise des ceintures reste un moment fort de cette fête, attendue par tous les jeunes élèves. A cette occasion, même les habituels trublions du tatami se font sérieux comme des vieux maîtres. Un par un, à l'appel de leurs professeurs, les élèves sont venus chercher leur ceinture bien méritée. Symboliquement, ils ont transmis leur ancienne ceinture aux suivants, avant de nouer avec fierté la nouvelle. Nul doute que les flashs des appareils photos des papas et des mamans ont crépité devant leurs bouilles fendues d'un sourire jusqu'aux oreilles !

 

Fete2012 1598

 

 

Fete2012 1595

 

Fete2012 0668

photo droits réservés Gonojukan

 

Fete2012 0673

photo droits réservés Gonojukan

 

 

C'est donc équipés de neuf que tous ont posés pour la grande photo de groupe. Bien sûr, il en manque, mais nous sommes fiers de voir tout ce monde rassemblé pour cette belle occasion ! Nous, professeurs, sommes heureux que le travail que nous effectuons bénévolement toute l'année dans nos cours permette à tant de personnes différentes de pratiquer ensemble le langage universel des arts martiaux.

Il n'y a qu'à voir : tout le monde a le sourire ! Et nous aussi...

 

groupe

 

 

Et pour fêter les six ans d'existence du Gonojukan, Edmond a apporté une surprise : un joli gâteau aux couleurs du club !

 

D704931

 

 

 

L'après-midi s'est achevée autour d'un grand goûter, grâce aux délicieux petits plats préparés par les familles. Un beau moment à l'image du Gonojukan : joie, partage et convivialité.

 

Fete2012 1723

 

Merci à la ville de Besançon pour cette belle salle !

Merci à tous, élèves, parents, amis, professeurs, assistants, qui ont oeuvré pour que cette fête qui est un temps fort de la vie du club, nous laisse de beaux souvenirs !!

 

 

D704933

 

Photos : S. Gaiffe, K.P. Plessis, P. Wawrzyniak, K.M. Maaliki.

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 6 Mai 2012

     Article publié par Stéphane

 

A vos agendas ! Un stage spécial de Self-Défense en plein air aura lieu le Dimanche 8 juillet 2012 à Besançon.

 

Horaires : de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

Au programme : défense en voiture, défense en abribus, défense sur sols variés, murets, escaliers, bancs...

 

En cas d'intempéries importantes, le cours aura lieu en partie à l'intérieur (défense en espace confinés, sur chaise, bancs...).

 

Stage organisé par l'Ecole Française de Self-Défense (avec la participation du club d'Arts Martiaux Bisontin "Gonojukan")

 

Tarif : 45 euros (assurance incluse)

Tarif réduit : 30 euros pour les adhérents de l'EFSD ou du Gonojukan

 

Accessible dès 16 ans (autorisation parentale obligatoire pour les mineurs).

 

 

Attention, le nombre de places est limité ! Inscription obligatoire. Contactez-nous rapidement si vous êtes intéressé. Contact par mail : franceselfdefense@free.fr

 

 

 

affichestage

 

 

Ce stage est dirigé par un instructeur Diplômé D'Etat en Arts Martiaux, Titulaire du Brevet d'Etat d'Educateur Sportif, Ceinture Noire dans plusieurs disciplines et diplômé de l'Association Nationale de Self-Défense (ANSD).

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0