Gilbert Maillot au Gonojukan

Publié le 6 Avril 2009

Article publié par Stéphane et Aurore
 

Les 28 et 29 mars 2009, Gilbert maillot nous a fait le plaisir d'organiser 2 jours de stages sur Besançon.

 

Gilbert est 5ème Dan d’Aïkido. Membre du collège technique de la FFAAA, titulaire du BE2 en Aïkido, il enseigne à Montpellier, Narbonne, Sète et Annecy. Très impliqué dans les formations au BE, il est par ailleurs examinateur aux passages de Brevets d’Etat, aux jurys de passage dan et dirige des formations pour les enseignants des sections enfants. Un bagage impressionnant ! 

 

Son Aïkido est d’une grande économie mais terriblement efficace. Ses remarquables qualités pédagogiques lui permettent de rendre des exercices en apparence complexes parfaitement accessibles à tous les pratiquants. Il l’a démontré avec brio au stage enfants-adolescents du samedi matin, parvenant à faire travailler des techniques très fines aux armes alors que les plus jeunes ont 5 ans. Avec simplicité, il a amené nos jeunes samouraïs à s’essayer au jo face à un puis deux partenaires, exercice que les plus petits ont adoré. Les enfants et adolescents participants ont tous été séduits par Gilbert et ils attendent avec impatience l’année prochaine !

 

 

 

 

Dans les cours adultes (samedi après-midi et dimanche matin), Gilbert a fortement insisté sur le fait qu’il y avait de nombreux points communs sur des techniques en apparence différentes. Il a ainsi mis en exergue des formes d’entrées communes, une recherche de l’économie de geste et d’énergie. Son principe : toujours opter pour la solution la plus “confortable” pour Tori !  Il a aussi insisté sur le fait qu’une fois la base technique acquise, il fallait mettre de la “qualité” dans son exécution, et que c’est de cette “qualité” que dépend le succès ou l’échec de notre Aïkido. Une qualité qui regroupe la précision du geste, la gestion de la distance (ma aï), l’attitude (shiseï), la gestion du timing, etc...

Gilbert a réservé une part importante de ces heures de cours au travail du jo (kumijo, jotaïjo, jodori, jonagewasa...)

 

 

 



 

 

Gilbert a réservé un créneau à l’étude du Ken (dimanche après-midi). Il a insisté sur les bases de la pratique, ce qui a permis aux participants, aïkidokas ou kenjutsukas, de bien fixer ces formes de référence. Son approche très proprioceptive du travail au boken a beaucoup plu aux participants.

 

Comme d’habitude, Gilbert a fait preuve de grandes qualités techniques et pédagogiques, corrigeant chacun personnellement. Cette forme de relation enseignant-élève est très valorisante car elle permet des conseils réellement personnalisés, et une amélioration immédiate de travail de chacun. Le dialogue peut véritablement s’installer, et l’échange s’enrichit. Gilbert s’est d’ailleurs dit très satisfait du contact, de l’ambiance et de l’échange humain et technique de ces deux jours.

 
 

Ce stage a satisfait les attentes des participants et nous espérons vivement revoir Gilbert à Besançon !

 

Les réjouissances ne sont pas terminées car il y a encore au programme des prochains cours spéciaux au Gonojukan (réservés à nos adhérents) : 

- un cours Judo-Aïkido sous la conduite d’un enseignant de Judo (3eme Dan BE) pour dédramatiser les Koshinage (la date reste à déterminer). 

- un cours spécial de 3 heures le samedi 6 juin, sous la conduite de Guillaume Erard, 2eme Dan Aïkikaï, enseignant à Dublin, ancien rédacteur-adjoint de aïkidoka.fr, qui publie aujourd’hui ses écrits sur aikido.com pour Stanley Pranin (la référence internationale des publications d’Aïkido), proche d’Olivier Gaurin et élément moteur de l’Aïkido en Irlande (il y invite chaque année de nombreux haut-gradés français).

 

 

 

 

Rédigé par gonojukan

Repost 0