Les samouraïs dans Historia

Publié le 12 Août 2010

Article écrit par Aurore

 

Dans le numéro de ce mois-ci (n°764 - août 2010) du magazine Historia, vous trouverez un excellent dossier spécial Samouraïs. Près de 30 pages ne sont pas de trop pour balayer différents aspects de ces légendaires guerriers du Japon.

 

 

 "Tour à tour admirés, craints ou méprisés, ils vont pendant presque un millénaire jouer un rôle central dans leur pays par leur action politique, leur poids démographique et les mythes qu'ils suscitent" (Pierre-François Souyri). 

 

historia

 

Le dossier démarre par un rappel historique de l'émergence des bushi, dès 940 après J.-C., à la fin de la révolte Taira no Masako. Loin de nos codes des Budos actuels, on apprend au fil des lignes que "la trahison en plein combat est une pratique courante"... Un paragraphe tout particulier est dédié aux Rônin, anciens samouraïs sans maître ni terre, exclus de la caste des guerriers.

 

Une page spéciale met l'accent sur "Adams, la samouraï anglais", singulier personnage devenu vassal direct du shogun Tokugawa au 17è siècle.

 

Un article de François Macé traite de la cérémonie du thé : "ce cérémonial, venu tout droit du bouddhisme zen, est instauré au 14è siècle. Cette boisson, symbole de paix, doit être savourée avant de se jeter dans la fureur des combats. Le calme avant la tempête".

 

Le Bushido, code d'honneur inspiré du confucianisme, est décrypté par Eric Meulien qui déclare : "L'histoire martiale du Japon est pour moi une source d'inspiration dont la force réside dans cette recherche unique et constante d'une communion parfaite entre le mental et le physique, l'homme et la nature". De belles estampes illustrent les sept points du Bushido.

 

Un hommage est ensuite rendu à Miyamoto Musachi, salué par Tanguy L'Aminot, professeur de Kendo, comme "le plus grand escrimeur de tous les temps".

 

Enfin, le dossier se termine sur l'homme qui a inspiré le film "Le dernier Samouraï" (avec Tom Cruise) : le lieutenant Jules Brunet, dans les années 1870. C'est lui qui verra les derniers des derniers, car en 1876 le droit séculaire de porter le sabre est retiré aux samouraïs. En 1882 Jigoro Kano enseigne le Judo, en 1883 naît O Senseï Ueshiba ; c'est le début de la renaissance des arts martiaux sous la forme de Budos.

 

Une dernière question clôt ce passionnant dossier : entre réalité et fantasme, les samouraïs, soldats redoutables ou fins poètes ?

 

Espérant que cette lecture d'été vous plaira... Bonnes vacances à tous !

 


Rédigé par gonojukan

Repost 0