Retour sur le stage Léo Tamaki à Besançon

Publié le 21 Octobre 2013

Article écrit par Aurore

 

Ce week-end nous avons pu pratiquer avec Léo qui venait pour la première fois à Besançon. Une venue attendue par tous ceux qui suivent son blog, impatients de découvrir l'aïkidoka en chair et en os... 

 

 D702461

 

Première bonne surprise à l'ouverture des portes : la diversité des aïkidokas présents, en témoigne la pile bigarrée de passeports sur la table d'inscription. FFAAA, FFAB, Iwama, Yoseïkan ou autre, un grand melting-pot fédéral que nous n'avions pas vu depuis plusieurs années. Nous retrouvons avec plaisir nos collègues bisontins de la FFAB avec qui nous partagions naguère quelques stages. 

 

D60 4288

 

D60 4313

 

Les échauffements qu'a proposé Léo étaient inhabituels pour nous mais nous nous sommes volontiers pliés à l'exercice. Rappelant certains exercices de Systema, il s'agissait de favoriser l'utilisation des muscles profonds "oubliés", par exemple dans la réalisation des ukemi. Une grande partie des consignes a d'ailleurs porté sur la proprioception et le relâchement musculaire au cours des mouvements. A partir de cette plus grande conscience de soi, Léo nous a invité à nous ouvrir à une plus grande conscience de l'autre (Uke) lors du travail des techniques. Un travail sur Yokomen très riche nous a occupé toute la matinée : pas moins de cinq entrées différentes ! 

 

 

 D702429

 

D702430

 

D702418

 

La deuxième partie du stage l'après-midi a été consacrée au travail au bokken. Quelques noeuds au cerveau plus tard, force est de constater l'intérêt de la recherche de Léo. Quelle qu'ait été notre origine martiale, nous avons tous reçu du grain à moudre dans la construction et la disponiblité de notre forme de corps. Léo a insisté sur la façon de percevoir le bokken dans ses mains, afin de bien l'utiliser comme un instrument de coupe et non de frappe ou de touche. Démonstration à l'appui, ce simple effort d'attention qui a l'air tout simple modifie en fait profondément le positionnement du corps. 

 

D702465

 

D702468

 

Sur un plan humain, nous étions heureux de faire la connaisance de Léo. Léo est un homme gentil avec chacun, discret et positif. Son ouverture d'esprit a mis à l'aise tous les aïkidokas présents quelle que soient leur origine. Humble dans sa façon d'enseigner et de transmettre, c'est pourtant un oeil de lynx qui repère impitoyablement les points à améliorer !

 

D702500

 

D702499

 

Nous sommes heureux que l'espace d'un stage et loin de toute querelle politique, nous ayons pu pratiquer ensemble autour d'un langage commun.

 

 D702421

D702416

 

Au pot qui a clôturé le stage, organisé en partenariat avec l'Association Franco-Japonaise de Besançon, les pratiquants ont bien apprécié ce moment de convivialité. 

 

Un grand merci à Léo, à nos élèves et à tous les aïkidokas présents pour ce bon moment ensemble ! 

 

A lire aussi : l'article d'Alex, aïkidoka plein d'énergie de Belfort link

L'article de Léo : link 

C'est d'ailleurs rare que nous ayons autant de points de vue sur un stage : les élèves de dojos différents et l'enseignant himself :-)  

 

Léo reviendra à Besançon le 19 octobre 2014, à vos agendas ! 

Rédigé par gonojukan

Repost 0