Stage Bruno Gonzalez à Besançon

Publié le 18 Janvier 2010

Article publié par Aurore

Ce week end, le Gonojukan a eu l'honneur de recevoir le premier stage de ligue 2010, animé par le DTR de la Lorraine, Bruno Gonzalez, 5e dan, BE1. Pour l'occasion, le grand dojo du pôle sportif des Montboucons a fourni un cadre de pratique idéal.

 
D207176

Le Pôle Sportif des Montboucons
700m2 de tapis pour accueillir les pratiquants dans les meilleures conditions

 
Pauvre Bruno : la météo franc-comtoise l'a accueilli sous la pluie... et avec une extinction de voix ! Pas facile pour animer un stage devant 60 aïkidokas... Peut-être ce déboire lui a-t-il permis de bien penser chaque mot, car les explications qu'il a donné sur ses axes de travail ont été limpides. 
 
Redonnant sens à l'attaque ushiro, Bruno nous a longuement fait ressentir les différentes distances permettant les saisies ryote dori, hiji dori, kata dori, et les placements de corps incitant Uke à choisir à kubishime ou eri dori. Pour cela, il n'a pas hésité à nous laisser "chercher par nous-mêmes", ce qui a occasionné de bons fous-rires entre partenaires.

 
2015204
 

Bruno nous a ensuite proposé un travail très intéressant, de la forme d'école à la forme usuelle, du passage par tous les points clés au raccourci savamment pensé, de l'exhaustivité à la simplicité. Chacun a pu ainsi comprendre que la rapidité d'exécution d'une technique ne tient pas à des prouesses d'agilité musculaire, mais passe par la simplification des étapes, chacune demeurant, même virtuellement, respectée. Bruno nous a astreint à une gymnastique mentale exigeante mais enrichissante. 

2015228

 
A travers le Ken, Bruno nous a fait comprendre comment habiter la technique au lieu de simplement répéter une succession de gestes creux. Ses exercices ont demandé attention et disponibilité de la part de Tori comme de Uke. Qu'il est difficile d'être à la fois extrêmement présent et extrêmement disponible ! Garder des réflexes affûtés tout en ne cherchant pas à deviner les intentions de Uke, apprendre à réagir au moindre indice de Uke tout en gardant une possibilité d'adapter sa frappe au besoin... Ce travail rigoureux a plu à tous, confirmés comme débutants. 

 
2015237
2015246
 

Dans ces cas-là, le temps passe très vite sur le tatami et Bruno en a surpris plus d'un en annonçant la fin du cours. Nous ne pouvons que le remercier chaleureusement et lui souhaiter un prompt rétablissement !

Pour la qualité de ton enseignement, ta simplicité et ta disponibilité envers chacun, merci Bruno !


 
D207186
 
60 aïkidokas venus de toute la région ainsi que de nombreux Bourguignons !
 
bruno-gonzalez 3283B
 
Merci Bruno !

 

Rédigé par gonojukan

Repost 0