Qu'est ce qu'un stage ?

Publié le 12 Décembre 2010

Article écrit par JC


Assez tôt dans la vie d’un aikidoka, on entend parler des stages."A quoi servent-ils ?”, “à qui s’adressent-ils ?” et “pourquoi devrais-je y participer ?” sont autant de questions auxquelles je vais tenter de répondre.


D207186

 

Tout d’abord un stage, qu’est ce que c’est ?

C’est un cours un peu particulier, généralement plus long (d’une durée variant entre 3 et 4 heures), parfois étalé sur plusieurs jours. Etant donnée la longueur des stages, ils sont entrecoupés de pauses et contiennent souvent une partie aux armes qui permet de varier la pratique. Un stage est animé par un technicien de très bon niveau (à partir du 3e-4e Dan) qui vient aborder un point particulier de la pratique de l’Aïkido.


Maintenant, vous vous dites peut-être : “Je participe déjà de manière régulière à mes cours hebdomadaires, à quoi bon y passer mon dimanche ?”.

Un stage est une occasion unique de rencontrer d’autres aikidokas venus d’autres clubs, de travailler avec des gens qui ont appris les techniques différemment, qui peuvent avoir des gabarits auxquels nous ne sommes pas habitués et qui peuvent donc nous offrir un autre point de vue sur notre pratique. La venue d’un haut-gradé ou d'un nouvel enseignant permet aussi d’avoir une vision différente de l’Aïkido que celle que peut nous donner notre enseignant habituel.


On entend souvent (surtout en début d’année) les débutants nous dire : “Est-ce-que ça ne sera pas trop dur ? Et si je viens au stage, je risque de gêner les plus gradés qui veulent travailler...”.

 Premièrement les stages sont ouverts à tous et les enseignants savent gèrer les différences de niveaux sans problème. Chacun trouve sa place dans l’échange qui se créé au cours des stages et les gradés sont généralement accueillants envers les débutants ! N’oublions pas qu’un gradé était autrefois un débutant qui a reçu l’aide de plus gradés à l’époque. Aider les débutants comme on a soi-même été aidé est fondamental dans l'état d'esprit de la pratique de l'Aïkido.


GM-032010-10

 

Globalement pour bien réussir une technique il faut l’analyser et la pratiquer. Lorsqu’on pratique avec un débutant, on analyse la technique en lui expliquant, on prend son temps pour sentir le mouvement exact, les points-clés sans forcément se presser. Lorsqu’on pratique avec un gradé on laisse plus aller le mouvement, on cherche le timing, la fluidité. On pourrait se dire qu’au bout d’un moment l’analyse deviens inutile mais ce n’est pas le cas, il n’est pas rare d’entendre certains haut-gradés dire : “Cette technique me pose encore des problèmes, il y a quelque chose qui cloche...”. Donc n’ayez pas peur, les débutants ! Nous apprenons grâce à vous autant que vous apprenez grâce à nous.

 

Un stage, c’est l’occasion de voir l’Aïkido sous un autre angle, de rencontrer d’autres personnes et de travailler des techniques différentes. Un cocktail de bonnes choses qui vaut bien de sacrifier une grasse matinée de temps en temps ! Lancez-vous ! A bientôt sur les tatamis.

 


Rédigé par gonojukan

Repost 0