Publié le 7 Septembre 2010

Article publié par Aurore

 

Allez, finie la déprime, je suis sûre que votre kimono vous démange ! Plus que 10 jours avant la rentrée des tatamis... Trois lieux d'entraînement donc forcément un près de chez vous, le choix entre trois arts martiaux complémentaires, des enseignants spécialement formés... Au Gonojukan il y a des cours pour tous les âges et tous les goûts ! 

 

 

Les cours du Gonojukan reprennent : 

 

- Lundi 13 septembre à 20h à la Maison de Velotte pour l'Aïkido adultes

- Mercredi 15 septembre à 19h30 à l'Espace Sport de Planoise

pour l'Aïkido adultes

- samedi 18 septembre à 10h à l'Espace Sport pour l'Aïkido adultes

(vous pouvez participer à tous les cours avec une seule inscription)

 

L'Aïkido est un art martial japonais sans compétition, qui permet à chacun de s'épanouir. L'Aïkido est basé essentiellement sur des techniques d'esquive, de contrôle et de projection. Sa pratique améliore la concentration, la latéralisation, la coordination et l'équilibre, la maîtrise du corps de façon globale. Très efficace pour apprendre à se défendre, l'Aïkido est avant tout un formidable outil de gestion de son potentiel physique et mental, et une philosophie de vie qui vous amènera à davantage de sérénité.

 

 

 

_2012111.jpg

- Jeudi 16 septembre à 20h au gymnase de la Cita pour le Kenjutsu

adulte et ados dès 14 ans.

 

Le Kenjutsu est l'art martial de la maîtrise du sabre. L'entraînement se fait sous forme de katas, constitués de coupes et de ripostes, sans chutes. Nous privilégions l'étude de l'Aïkiken, du Kenjutsu de l'école Kashima de Minoru Inaba, et du Iaïjutsu, ce qui fait du Kenjutsu une discipline vaste où chacun trouve son intérêt. Nous pratiquons aussi un entraînement au combat souple  avec des armes recouvertes de mousse et des protections. De quoi s'amuser à tester son vocabulaire technique en toute sécurité !

 

Maîtriser le sabre vous aide à affûter votre mental dans une ambiance sereine et conviviale. 

 

 

 

D207034dxo

- Dimanche 10 octobre à 14h30 à la Maison de Velotte pour la Self Défense   

Les techniques ancestrales de plusieurs arts martiaux sont adaptées afin de savoir se défendre rapidement dans le monde moderne. Répartis en plusieurs sessions à thème, les cours mensuels vous permettent d'aborder différentes situations usuelles. Vous pourrez ainsi vous initier ou vous perfectionner dans le travail des frappes, des esquives, des projections, des contrôles debout ou au sol, ainsi que dans la défense contre armes. Que vous souhaitiez apprendre à vous défendre, devenir plus efficace ou compléter une autre pratique martiale, vous apprendrez à vous sentir plus sûr de vous.

(session automne : dimanches 10 octobre, 14 novembre, 12 décembre).

 

 

 

_D206830.jpg

Les cours de Baby Aïkido (3-6 ans) reprennent :

- Vendredi 17 septembre à 17h15 à la Maison de Velotte

Ce cours d'initiation à l'Aïkido permet de développer par le jeu les qualités nécessaires pour devenir un super samouraï ! Nous nous concentrons sur l'apprentissage des chutes, la latéralisation et la représentation du corps dans l'espace, la coordination des gestes, la coopération avec son partenaire et le développement des capacités de communication et de concentration. Les jeux d'Aïkido et les techniques d'Aïkido permettent de s'épanouir en toute sécurité, d'apprendre à respecter l'autre en canalisant son énergie dans la bonne humeur. 

 

 

 

D207067dxo

Les cours Aïkido enfants (7-11 ans) reprennent : 

- Lundi 13 septembre à 18h30 au gymnase de la Cita

- Vendredi 17 septembre à 18h à la Maison de Velotte

(inscription pour un cours au choix)

La pratique de l'Aïkido permet aux enfants d'apprendre un art martial empreint de sagesse et pourtant très ludique ! Les techniques sont adaptées à la morphologie des enfants pour un apprentissage sécurisé. On apprend à chuter, à faire chuter son partenaire, à respecter les valeurs de l'Aïkido telles que honnêteté, respect, courtoisie, loyauté... Sur le tatami on dépense son énergie, on dépasse ses limites, on devient plus fort, on prend confiance en soi tout en s'amusant. 

 

 

 

_D206865.jpg

Les cours Aïkido ados (12-17 ans) reprennent : 

- Lundi 13 septembre à 18h30 au gymnase de la Cita

- Vendredi 17 septembre à 18h45 à la Maison de Velotte

(inscription pour un cours au choix)

 Les cours sont orientés sur l'apprentissage technique, sur les capacités d'échange entre les partenaires. Respect, tolérance, confiance en soi... Nous apprenons à nous défendre avec des clés, des projections, des immobilisations ;  nous apprenons aussi à aller vers les autres pour progresser. L'Aïkido permet de se sentir bien dans sa peau et d'utiliser au mieux son énergie ! 

 

 

 D207258

Les cours sont dispensés par des enseignants diplômés d'Etat DEJEPS. Le Gonojukan est une association sportive affiliée à la Fédération Française d'Aïkido FFAAA et déclarée à Jeunesse et Sport. Nos enseignants sont tous bénévoles et ont à coeur de vous faire partager leur passion.

Des pratiquants plus aguerris vous prodigueront conseils et encouragements. Nous privilégions une ambiance conviviale où chacun trouve sa place. Sur simple demande, vous bénéficiez d'un cours d'essai gratuit. 

 

Venez nous retrouver et apprendre

dans une ambiance sympa !

D'autres infos sur : link

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 3 Septembre 2010

      Article publié par Stéphane

 

La rentrée se prépare !

Cette année, une nouvelle section d'Aïkido pour les enfants (7-11 ans) et les adolescents (12-17 ans) ouvrira en pleine boucle, au Gymnase de la Cita.

 

En effet l'Aïkido est une discipline parfaitement adaptée aux jeunes, la section de Velotte connaît d'ailleurs un franc succès.

L'Aïkido est un art martial non violent, ce qui signifie qu'il ne favorise pas la montée en puissance des situations agressives. Sans compétition, il permet de se dépenser en s'amusant, d'aller vers les autres et d'intégrer des valeurs morales essentielles. Apprentissage des chutes, de techniques de défense non agressives, représentation du corps dans l'espace, coordination, latéralisation, développement des capacités de concentration et de communication... L'Aïkido est une activité complète et un atout pour l'épanouissement des enfants comme des adolescents. 


enfants1


Ce cours sera dirigé par Julien, 3e Dan, titulaire d'un Diplôme d'Etat en Aïkido (DEJEPS). Il a reçu une formation complémentaire dans la prise en charge des jeunes. Il sera assisté par Jean-Christophe, qui apportera son expérience des cours jeunes.


Horaires des cours :

7-11 ans : lundi 18h30 - 19h15

12 - 16 ans : lundi 18h30 - 19h30

(deux groupes)

Adhésion 2010-2011 : 75 à 100 euros /an + licence obligatoire : 22 à 35 euros selon l'âge - Adhésion à l'association La Cita : 10 euros /an

 


enfants2

 

 

Le Gymnase de la Cita est situé au 9 rue de Pontarlier (entre la rue des Granges et la Porte Rivotte). L'entrée sur la rue est située en face des Restaurants Pommamour et Le Patio. Le gymnase est situé en 2e cour intérieure. Parkings à proximité (Rivotte, Jacobins)

 Reprise des cours le lundi 13 septembre    Cours d'essai offert !

Contact : Julien 06 83 44 47 05

 

cita

 

Et toujours à Velotte, 3 créneaux "Jeunes" le vendredi soir :

17h15 - 18h : Baby Aïkido (3-6 ans)

18h - 18h45 : Enfants (7-11 ans)

18h45 - 19h45 : Ados (12-17 ans)

Cours animés depuis plusieurs années par Aurore (2e dan, DEJEPS en cours, formation complémentaire en Aïkido jeunes) et Stéphane (2è dan, DEJEPS).


Le Gonojukan est une association sportive affiliée à la Fédération Française d'Aïkido FFAAA et déclarée à Jeunesse et Sport DRDJS. Un gage de sérieux indispensable pour l'épanouissement et la sécurité de vos enfants ! 

Consultez notre site pour davantage d'informations : link

 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 20 Août 2010

Article publié par Aurore

 

Envie de préparer un voyage ? Envie d'épater votre belle-mère au prochain repas de famille ? Voici quelques phrases usuelles  prémâchées pour vous faciliter la tâche !

 

Les accents circonflexes indiquent des voyelles longues (deux fois la durée normale).

Ne pas appuyer les 'ne' et les 'se'  (ie : e muet).


  • Japonais : 日本語 /ni ho n go/ (« ni-onnego »)

 

  • Bonjour : 今日は /ko n:i tSi wa/ (« conne nitchi oua »)

 

  • Au revoir : 左様なら /sa jo: na ra/ (« sayônara »)

 

  • SVP : ください /ku da sa i/ (quelque chose « koudassaille »); également: (« dôzo »)

 

  • Merci : 有難う /a ri ga to:/ (« aligatô »)

 

  • Ceci これ /ko re/ (« kolé »)

 

  • Combienいくら /i ku ra (« ikoula »)

 

  • Oui : はい /ha i/ ou /haj/ (« ha-i » ou « haille »)

 

  • Non いいえ /i: e/ (« îé »)

 

  • Pardon済みません (« soumimassène »)

 

  • Je ne comprends pas : 分りません (« ouakalimassène »)

 

  • Où sont les toilettes : トイレはどこですか /to i re wa do ko de su ka/ (« to-ilé oua dokodésseka »)

 

  • Santé : かんぱい /ka n pa i/ (« kampaille »)

 

  • Parlez-vous Français : フランス語 話せます か /fu ra n su go ha na se ma su ka/ (« foulansougo hanassémasse ka »)

 

Un lien vers un dictionnaire français/japonais simple d'utilisation : link


Quant à votre chat, si vous l'emmenez ne soyez pas surpris ! Il ne dira plus "miaou" mais... "nyâ" !

 

Chat potte4

 

Source : wikibooks.org

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 12 Août 2010

Article écrit par Aurore

 

Dans le numéro de ce mois-ci (n°764 - août 2010) du magazine Historia, vous trouverez un excellent dossier spécial Samouraïs. Près de 30 pages ne sont pas de trop pour balayer différents aspects de ces légendaires guerriers du Japon.

 

 

 "Tour à tour admirés, craints ou méprisés, ils vont pendant presque un millénaire jouer un rôle central dans leur pays par leur action politique, leur poids démographique et les mythes qu'ils suscitent" (Pierre-François Souyri). 

 

historia

 

Le dossier démarre par un rappel historique de l'émergence des bushi, dès 940 après J.-C., à la fin de la révolte Taira no Masako. Loin de nos codes des Budos actuels, on apprend au fil des lignes que "la trahison en plein combat est une pratique courante"... Un paragraphe tout particulier est dédié aux Rônin, anciens samouraïs sans maître ni terre, exclus de la caste des guerriers.

 

Une page spéciale met l'accent sur "Adams, la samouraï anglais", singulier personnage devenu vassal direct du shogun Tokugawa au 17è siècle.

 

Un article de François Macé traite de la cérémonie du thé : "ce cérémonial, venu tout droit du bouddhisme zen, est instauré au 14è siècle. Cette boisson, symbole de paix, doit être savourée avant de se jeter dans la fureur des combats. Le calme avant la tempête".

 

Le Bushido, code d'honneur inspiré du confucianisme, est décrypté par Eric Meulien qui déclare : "L'histoire martiale du Japon est pour moi une source d'inspiration dont la force réside dans cette recherche unique et constante d'une communion parfaite entre le mental et le physique, l'homme et la nature". De belles estampes illustrent les sept points du Bushido.

 

Un hommage est ensuite rendu à Miyamoto Musachi, salué par Tanguy L'Aminot, professeur de Kendo, comme "le plus grand escrimeur de tous les temps".

 

Enfin, le dossier se termine sur l'homme qui a inspiré le film "Le dernier Samouraï" (avec Tom Cruise) : le lieutenant Jules Brunet, dans les années 1870. C'est lui qui verra les derniers des derniers, car en 1876 le droit séculaire de porter le sabre est retiré aux samouraïs. En 1882 Jigoro Kano enseigne le Judo, en 1883 naît O Senseï Ueshiba ; c'est le début de la renaissance des arts martiaux sous la forme de Budos.

 

Une dernière question clôt ce passionnant dossier : entre réalité et fantasme, les samouraïs, soldats redoutables ou fins poètes ?

 

Espérant que cette lecture d'été vous plaira... Bonnes vacances à tous !

 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 4 Août 2010

Article publié par Aurore


Parmi toutes les démonstrations auxquelles participe le Gonojukan, il en est une nouvelle : cette année, à l'occasion du Gala de la Cita, grand gymnase du centre-ville de Besançon, nous avons été invités pour une démonstration de Kenjutsu. Aïkiken, Kashima, Iaïdo et Tashidori, les mille et une façons de manier le sabre ont été présentées au public !

01-2010-ken3 


01-2010-ken2 
 

 

Le Kenjutsu développe tous les aspects du maniement du sabre : techniques pour dégainer et trancher, techniques d'attaque/esquive/parade/riposte, katas... Que ce soit au bokken (sabre d'entraînement en bois) ou avec l'iaï-to (sabre en métal), la concentration est maximale  pour rechercher la précision du geste. Une chose est sûre : maîtriser le sabre aide à affûter son mental ! Les kenjutsuka peuvent également tester leur "vocabulaire technique" dans des assauts souples, avec des armes sécurisées et des protections de corps.

01-2010-ken1 

Le public, davantage rompu aux compétitions de gymnastique, a ainsi découvert cet art martial sobre, élégant et dynamique.

Les plus jeunes ont été captivés par les sabres, les autres ont été impressionnés par les kiais ! De chaleureux applaudissements ont salué la démonstration. 

 

Les cours de Kenjutsu ont lieu le jeudi de 20h à 21h, au gymnase de la Cita 9 rue de Pontarlier 25000 Besançon (centre-ville) ; ils sont accessibles à tous dès 14 ans. La rentrée aura lieu le jeudi 16 septembre... tous à vos bokken ! 
 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 13 Juillet 2010

Article écrit par Aurore

 

C'est avec une grande peine que nous avons appris le décès de Maître Tamura, vendredi 9 juillet à l'âge de 77 ans. Ses obsèques ont eu lieu cet après-midi à Aix -en-Provence. 

_2009241.jpg

 

 

Nobuyoshi Tamura est né à Osaka en 1933. Ushi deshi de Ô Senseï, il est envoyé en France en 1964 afin d'enseigner et de développer l'Aïkido. A la tête de la FFAB (Fédération française d'Aïkido et de Budo) dont il était le Directeur Technique National, Tamura Senseï animait de nombreux stages. La semaine intensive du stage d'été à St Mandrier (Var) a occupé bon nombre de nos vacances... Nous l'avions vu pour la dernière fois à Besançon en mai 2008, sur le tatami bien rempli des Montboucons. C'était toujours un plaisir de voir un homme à la stature si frêle tirer parti des grands gabarits de ses partenaires ! Tamura Senseï avait obtenu le 8è dan de la main de Ô Senseï. Humble, il a ensuite refusé le 9è dan, disant qu'un grade n'avait de valeur que remis par son professeur, décédé depuis. 


OSensei-et-Tamura-Shihan-1955.jpg

Ô Senseï et Tamura Shihan, 1955

 

 

A lire, une intéressante interview parue dans le Tsubaki Journal : link

 

Nous gardons l'image d'un homme bienveillant, noble, extrêmement doux et patient avec les enfants, peu bavard mais l'oeil espiègle. Son charisme et sa simplicité nous manqueront. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et ses proches. 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2010

Article publié par Jean-Christophe

 

L'aïkido, comme la plupart des budo, est basé sur un code et sur un ensemble de traditions. Parmi ces traditions on remarque que le salut est omniprésent dans la pratique à tel point qu'un cours traditionnel verra les pratiquants saluer une bonne vingtaine de fois en une heure.

       http://farm4.static.flickr.com/3555/3541264347_b1ce3150ee.jpg
Image par Marius Zierold


Avant tout il faut remettre le salut dans son contexte et lui redonner son sens d'origine. Il ne s'agit pas de se soumettre à un sensei, ni d'un geste automatique qu'il est obligatoire d'effectuer. Il est important de saisir que le salut est une marque de respect envers la personne que l'on salue.

Les occasions au cours desquelles se pratique le salut :

  • Lorsque l'on rentre sur le tatami le pratiquant salue en direction du kamiza, ceci afin de montrer le respect qu'il porte à O-Sensei et au lieu dans lequel il va pratiquer.
  • Ensuite lorsque le cours commence, le senseï et les pratiquants se tournent vers le kamiza et, de nouveau, montrent leur respect à O Senseï en effectuant un salut assis (certain disent "O Senseï" pendant ce salut, ce qui signifie "Grand Maître"). Certains senseï prononcent le mot "reï" au moment de saluer, ce qui veux bien évidemment dire "Saluez" en japonais.
  • Puis le senseï et les pratiquants se font face et se saluent mutuellement afin, une fois encore, de se montrer le respect que nous avons les uns pour les autres. Il n'est pas de question de hiérarchie, les pratiquants remercient le senseï pour le temps qu'il leur consacre et le senseï remercie les pratiquants sans qui son dojo resterait vide. Senseï et pratiquants prononcent les mots "Onegaï shimasu", ce qui se traduit difficilement et qu'on associera donc à "S'il vous plait".
  • Le senseï présente alors une technique, après quoi un nouveau salut assis a lieu indiquant que tous sont prêts à faire de leur mieux dans l'étude de ce mouvement.
  • Les pratiquants se mettent par deux et se saluent avant de commencer à pratiquer, signe que chacun accepte l'autre comme partenaire et fera de son mieux pour lui donner les meilleures conditions de travail possible. Certains pratiquants disent "onegaï" ("S'il vous plaît") pendant ce salut.
  • Une fois l'étude du mouvement terminée, les partenaires se saluent de nouveau en signe de remerciement pour le moment partagé.
  • Ce rituel se répète ainsi à chaque nouvelle technique. La fin du cours est marquée par un salut en direction du kamiza (identique au salut en début de cours) 
  • Ensuite, un dernier salut au senseï en prononçant les mots "domo arigato gozaimashita" (qui signifie "merci beaucoup pour ce que nous venons de partager").
  • Et finalement, lorsque le pratiquant sort du tatami, il effectue un dernier salut en direction du kamiza (identique au salut effectué en entrant sur le tatami).                                                                                                     
http://farm1.static.flickr.com/23/169056838_df459b81ef.jpg
Image par Dimmerswitch
Il existe plusieurs formes de salut :    
  • le salut debout (ritsureï) : pieds serrés, les mains sur le coté des cuisses, le buste se penche en avant et le dos reste droit. Le regard se porte généralement sur la personne saluée sauf si l'on souhaite montrer d'avantage de respect auquel cas le regard se portera sur le sol.                 
  • le salut assis (zareï) : assis en seiza, les mains sur les genoux, la main gauche se place au sol, puis la main droite afin de former un triangle. On se penche ensuite jusqu'à ce que les coudes touchent le sol. Ici le regard se porte sur le sol. Puis la main droite revient, suivie par la main gauche. Pourquoi cet ordre dans les mains ? L'idée est de garder sa "bonne" main (la droite) le plus longtemps possible dans une position propice à la défense, on l'amène donc au sol le plus tard possible pour la ramener le plus tôt possible.                                                                                
  • le salut avec armes : lorsque l'on monte sur le tatami avec des armes, celles-ci sont présentées au kamiza à hauteur des yeux en même temps que l'on effectue un salut debout. Une fois assis, les armes sont placées à la droite du pratiquant, la lame du ken et du tanto généralement en direction de soi (en signe de paix, il est ainsi plus difficile d'attaquer quelqu'un), la pointe de l'arme dirigée vers l'arrière. Il est généralement admis que la pointe des armes ne doit pas être en direction du kamiza (pour ne pas lui manquer de respect). 

 

http://farm4.static.flickr.com/3544/3462549456_9948e02b1a.jpg
Image par Angel Medinilla

Le salut est donc un geste assez simple mais chargé de sens, et il est souvent dénaturé par un manque d'implication ou de compréhension de la part du pratiquant. Ne perdez pas le sens de cet acte de respect et de gratitude, mais prêtez lui toute l'attention nécessaire... et vous renforcez ainsi la valeur de ce moment d'échange et de reconnaissance qui est le prémice incontournable de la pratique des arts martiaux.

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 20 Juin 2010

Article écrit par Aurore

 

L'émission "Samouraï Spirit" est un show à l'américaine sous la forme d'une émission reportage de 50mn dans lequel Nicholas Pettas part à la découverte de différents arts martiaux.

Nicholas Pettas est un karatéka Kyokushinkaï renommé, il a participé en outre à de nombreux tournoi du K1. 

Dans Samouraï Spirit, il reprend le kimono du débutant et part à la source des Budo. Une émission est consacrée à l'Aïkido ! Après un visionnage de séquences de Ô Senseï (et quelques commentaires sceptiques...), Nicholas se rend auprès de différents experts qui lui expliquent chacun un principe fondamental de notre art martial. Avec surprise et amusement, Nicholas se prête au jeu. Pas de révélation technique spectaculaire, mais des principes généraux expliqués avec des petits montages sympathiques : sens de la force, mobilisation des hanches...

L'émission, disponible sur You Tube, est divisée en 5 parties, dont voici la première :

 

 

 

Nos amateurs de sabre ne sont pas oubliés car une autre émission est consacrée à l'Iaï-Do. C'est d'ailleurs touchant de voir le visage cette grande armoire à glace de Nicholas s'éclairer soudain comme un gosse lorsque l'expert lui remet pour la première fois un Iaï-to (sabre d'entraînement non tranchant). 

 

 

 

 

 

D'autres thèmes de l'émission portent sur le Kobudo, le Kyudo, le Kendo, le Sumo...

Il y a des choses intéressantes dans toutes les séquences. Alors pour vos longues soirées d'été sans entraînement... Bon visionnage ! 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 13 Juin 2010

Article écrit par Aurore

 

Cette année c'est le Gonojukan qui a accueilli pour la Franche-Comté l'examen du 1er dan, au Dojo des Torcols.


      06-1D-3

 

Moins nombreux que les années précédentes, huit candidats ont présenté leur travail. Le jury est constitué de deux techniciens UFA minimum 3e dan et ayant reçu une formation spécifique ; ils sont désignés par tirage au sort. Le hasard a appelé cette année deux techniciens FFAB, qui, en jury attentif, ont évalué les candidats à la fois sur leur travail de Tori et de Uke. 


      06-1D-1

 

Pour plus d'infos sur les modalités d'examen, voir l'article  Une ceinture noire pour Romuald

 

06-1D-2

 

Félicitations aux huit candidats, tous reçus, et particulièrement à Gilles, qui a montré vaillamment aux jeunes qu'à 60 ans, on pouvait encore "tenir la route" en situation d'examen.

 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 1 Juin 2010

Article écrit par Aurore

 

L'édition 2010 de la Via Velotte, fête annuelle de la dynamique Maison de Velotte où le Gonojukan donne des cours adultes, ados et enfants, a eu lieu samedi 29 mai. A cette occasion, toutes les sections sont invitées à présenter leur activité. Les petits, les moyens puis les ados ont donc réalisé une démonstration, suivis par les adultes. Un peu d'Aïkido en plein air dans le quartier le plus vert de Besançon...

 

2010-05-29-2

 

Grâce au coup de main de nos amis du Karaté et de quelques papas, le podium extérieur installé devant le Maison de Velotte a vite été recouvert de tatamis. Une bonne vingtaine d'aïkidokas de 3 à 15 ans ont investi les lieux, sagement assis en seiza. Pendant 30 minutes ils ont présenté au public leurs progrès accomplis cette année ! Les papas, mamans, tatas, tontons, papys, mamies et autres visiteurs ont pu apprécier les chutes et les techniques de ces aïkidokas ravis de montrer leur talent. 

 

2010-05-29-3 

 

2010-05-29-5

 

2010-05-29-8

 

2010-05-29-1

 

2010-05-29-10

 

2010-05-29-6

 

2010-05-29-12

 

2010-05-29-4

 

2010-05-29-11

 

La démonstration s'est terminée par la cérémonie de remise des ceintures, validées par les trois barrettes gagnées au cours de l'année. Plus question de rigoler : la remise des ceintures est une affaire sérieuse et chacun fut bien concentré au moment de venir chercher la sienne. Aurore et Stéphane ont chaleureusement félicité leurs élèves pour cette progression à la fois technique et personnelle. 

      2010-05-29-7

 

2010-05-29-9

      2010-05-29-13

 

 

Un peu plus tard dans l'après-midi, ce fut au tour des adultes, menés par Julien, de communiquer leur passion pour l'Aïkido. Les ceintures de couleurs et les ceintures noires ont présenté une démonstration balayant tous les aspects de l'Aïkido, à mains nues, aux armes, en randori. Peut-être de quoi susciter des envies dans le public pour la prochaine rentrée ? 

 

Au final, un très bon après-midi, en kimono au grand air ! Nous sommes particulièrement fiers de nos petits aïkidokas, nullement impressionnés par la présence du public et très appliqués dans leurs techniques. Un bravo spécial aux ados, qui ont présenté des techniques ardues avec aisance... et avec le sourire ! Et félicitations aux adultes qui ont osé "se lancer" devant tout le monde, et qui n'ont pas démérité !

 

Merci aux photographes : Jean-Marc Hua, Christian Morland, Jean-Philippe Gehin, Pawel Wawrzyniak, Philippe Clerc.

 

Rendez-vous l'année prochaine pour la Via Velotte 2011 de la Maison de Velotte, dont nous partageons pleinement l'esprit associatif... et festif !

 

Cours Aïkido à la Maison de Velotte 37 rue des Journaux 25000 Besançon :

3-6 ans : vendredi 17h15-18h

7-11 ans : vendredi 18h-18h45

12-17 ans : vendredi 18h45-19h45

adultes : lundi 20h-21h30 

 

Cours Aïkido à l'Espace sportif 6 rue de Bruxelles 25000 Besançon :

adultes : mercredi 19h30-21h et un samedi sur deux 10h-12h

 

Cours Kenjutsu (sabre japonais) au gymnase de la Cita 9 rue de Pontarlier :

dès 14 ans : jeudi 20h-21h

 

Cours Aïkido au gymnase de la Cita 9 rue de Pontarlier (septembre 2010) :

7-11 ans : lundi 18h30-19h15

12-17 ans : lundi 18h30-19h30

 

Cours de Goshinjutsu (self defense) :

stages selon calendrier

 

contact : gonojukan@free.fr

 

 

 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0