Publié le 21 Juin 2011

Article écrit par Aurore

 

La fin de saison approche, et comme tous les ans c'est l'heure des passages de ceintures. Pour fêter les 5 ans du Gonojukan, nous avons organisé une grande fête réunissant toutes les sections qui composent le club. De 3 à 60 ans, avec ou sans armes... tous en piste !

 

Ce sont les petits du baby-aïki, menés par Aurore, qui ont ouvert le bal des démonstrations. Avec application, ils ont validé leur dernière barrette de l'année, devant un public enthousiaste. La salle s'est remplie tellement vite que certains ont du rester debout dans le couloir... A 3 ans, 4 ans, 5 ans ou 6 ans, pas facile de se concentrer quand tant de monde vous regarde ! Et pourtant, c'est en riant et sans être le moins du monde perturbé par les feux de la rampe que nos petits samouraïs ont présenté leur programme. Nul doute que ces aïkidokas hauts comme trois pommes ont conquis le public !


 D701502 

D701503


Ensuite, les enfants du cours des moyens (7-11 ans) ont pris le relais pour un aïkido plus technique. Le groupe réunissait les aïkidokas junior de Velotte et ceux de la Cita. Les enfants de ces deux sections se connaissent déjà grâce aux stages, et ils étaient contents de se retrouver à nouveau tous ensemble sur le tatami. Iriminage, shihonage, udekimenage... les techniques ont fusé ! La démonstration s'est terminée par un challenge de sumos et un randori, très applaudi. 

 

 D701507

 

 D701512

 

Les ados étaient en forme pour présenter leur aïkido, et tout y est passé : koshinage, travail au tanto, au bokken... La répétition de la veille a permis de caler les derniers détails, et c'est très concentré que chacun a déroulé son programme technique. Le niveau allant de ceinture blanche à ceinture verte, le public a pu voir la progression et l'expérience acquise au fil des années de pratique. 


 D701525

 

La démonstration suivante, sous la houlette de Julien, a été présentée par les adultes, pas en reste après les exploits des plus jeunes. Un travail en ligne a permis de montrer la richesse technique de l'Aïkido, puis un travail plus libre a laissé chacun s'exprimer. Les parents des petits aïkidokas ont été impressionnés par le bruit des chutes. Eh oui, ça claque plus à 80 kg qu'à 15 kg... 


 D701537

 D701540

 

Enfin, Stéphane et ses élèves du Kenjutsu ont présenté les diverses facettes de la pratique du sabre. Les ceintures jaunes ont réalisé des katas d'Aïkiken tandis que les ceintures plus avancées se sont lancés sur les katas de Kashima. Au premier kiaï, on aurait entendu une mouche voler dans la salle pourtant surpeuplée ! S'en est suivi un combat libre avec casques et bokken en mousse, qui a beaucoup plu aux petits spectateurs rassemblés au bord du tatami. La démonstration s'est terminée avec le iaï-do, à la beauté du geste toujours impressionnante. 


 D701545

 D701555-copie-1

 

 

A l'issue de cette après-midi de démonstrations, le jury a délibéré... et la cérémonie de remise des ceintures a pu avoir lieu pour le plus grand plaisir de tous. Tour à tour, chaque enfant et chaque jeune a pu venir chercher sa ceinture auprès de son professeur, sous les applaudissements du public et les crépitements de flash. Qui, du jeune aïkidoka, de son professeur ou de ses parents était le plus fier...? Sans nul doute les trois !


 D701535

 

Ainsi paré d'une nouvelle ceinture, chacun a pris place pour la photo finale. Mais il restait une surprise... De jeunes élèves malicieux ont eu la bonne idée d'offrir aux professeurs un superbe gâteau aux couleurs du Gonojukan ! Et cinq bougies à souffler tous ensemble pour fêter cette belle journée. Une attention qui nous a beaucoup touchés...


2011-06-4

2011-06-5

 

Ce gâteau marqua le coup d'envoi pour le goûter. Grâce aux mamans qui ont réalisé des gâteaux, des biscuits et des tartes toutes plus succulentes les unes que les autres, tout le monde s'est retrouvé pour un temps d'échange très convivial. Entre les aïkidokas assoiffés et le public chaleureux, le courant est bien passé !


D701563

 

Merci à tous ceux qui ont participé à cette fête et ont contribué à sa réussite ! Nous félicitons particulièrement nos élèves, qui nous font confiance et que nous voyons avec plaisir progresser chaque année.


 groupfeteclub

 

Le Gonojukan, c'est nous tous, du plus petit au plus aguerri, et nous sommes très heureux d'avoir vu réuni tout notre petit monde sur un même tatami !! 

 

Bonnes vacances à tous, et rendez-vous en septembre pour une nouvelle saison sur les tatamis du Gonojukan !

 


 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 13 Juin 2011

Article publié par Stéphane

 

Le 6 juin dernier, Jean-Christophe à réussi l'examen de ceinture noire 1er Dan à Saint-Vit. C'est toujours une fierté pour les enseignants de voir leurs élèves satisfaire aux exigences des passages de grade ! 

 

Photo 002

 

Les examens de 1er et 2e Dan sont co-organisés une fois par an, en général le premier week-end de juin, par les ligues de Franche-Comté de la FFAAA et de la FFAB. Ces deux fédérations sont mandatées par l'Etat français qui valide les grades décernés. Cette année, les professeurs ont présenté une dizaine de candidats pour la région, devant deux jurys. 

 

Jean-Christophe suit assidûment notre enseignement depuis 5 ans, il a été un des premiers élèves du Gonojukan et il s'implique de plus en plus au sein du club.

Nous sommes donc particulièrement heureux de sa réussite.

 

 Photo 113

 

Après Romuald en 2009 (voir l'article Une ceinture noire pour Romuald ), nous sommes fiers de compter une ceinture noire de plus dans nos rangs.

 

Bravo Jean-Christophe, toutes nos félicitations !

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 9 Juin 2011

Article publié par Stéphane

 

Un point sur les différentes façons de se mettre en garde au sabre en Kenjutsu.

 

Il est assez difficile d'établir une liste précise car les noms et les détails techniques des différentes gardes utilisées varient en fonction des écoles. Il existe cependant cinq principales gardes ou kamae :
 

1- Seigan no Kamae : le kenjutsuka est de face, le sabre pointé devant lui ; si l'on poursuit la courbe de la lame, la courbe passe entre les deux yeux de l'adversaire, le sabre est ainsi à une hauteur moyenne (chūdan) ; cette garde permet de frapper d'estoc (tsuki) ou bien de changer de garde pour effectuer une coupe (« armer » le coup) ; certaines écoles visent la gorge (c'est notre choix) ou le plexus solaire...

Les Kendokas appellent cette position Chudan No Kamae, la garde de l'eau. C'est la position de base de la pratique du Kendo. C'est la position de garde réputée la plus efficace, car elle permet le plus grand nombre de variations soit en attaque soit en défense.

seigan
Seigan no kamae
2 - Hassō no kamae : le sabre est tenu lame vers le haut, la poignée (tsuka) au niveau de l'épaule ; il est prêt à frapper en diagonale vers le bas (kesa giri) ; dans certaines écoles le sabre est incliné vers l'arrière à 45° et la poignée est à hauteur de la bouche.

hasso  hasso2
Position Hasso no Kamae : la lame peut être verticale ou inclinée sur l'arrière...
3- Jōdan no Kamae : le sabre est tenu au-dessus de la tête (position haute, jōdan), lame pointant vers le haut, prêt à frapper de haut en bas (shōmen) ; dans certaines écoles le sabre est incliné vers l'arrière (maximum 45°).

Les Kendokas l'appellent la garde du feu parce qu'il est difficile de s'approcher d'un adversaire en Jodan sans s'y brûler. Cette garde s'inscrit dans l'esprit de l'attaque, les bras sont levés au dessus de la tête et préts à porter le coup, l'armé est donc déjà fait ce qui donne un grand avantage sur l'adversaire. 
L'esprit de "totale attaque" de cette garde la réserve aux Kendokas expérimentés d'une part car elle posséde un coté agressif qui peut vite passer pour de l'arrogance et d'autre part car ne présentant aucun esprit de défense le do et le tsuki restent très vulnérables.
Une parfaite maîtrise est donc indispensable pour l'adopter .
Une des particularité de la frappe délivrée est qu'elle est souvent effectuée à une seule main, la aussi on voit bien la notion de coup ultime, car il est trés difficile d'enchaîner derrière une telle frappe.

jodan2  jodan
Position Jodan no Kamae : la lame peut être verticale ou inclinée sur l'arrière...


4- Waki no kamae : le sabre est tenu horizontalement, au niveau du ventre, la pointe dirigée sur le côté.
Dans certaines écoles (c'est notre cas), la pointe de la lame est dirigée vers l'arrière et vers le bas, la garde est au niveau du bassin, la main gauche devant le Hara, la jambe gauche est devant, la jambe droite derrière.

Waki-gamae est une garde dans laquelle le pratiquant "cache" la longueur de sa lame derrière son propre corps, ne révélant à l'adversaire que la poignée. Cette garde était commune dans le passé - où il n'y avait pas de standard de longueur de lame. Elle jouait un rôle dissuasif face à un adversaire qui ignorait l'arme dissimulée, et s'approchait donc d'une technique de bluff.
Elle permet également de dissimuler l'orientation de la lame, ne donnant à l'adversaire aucune indice quant à l'attaque qui va suivre. En effet, dans cette garde, on peut soit attaquer la lame passant au-dessus de la tête (comme en jodan), soit revenir par le bas, la lame pointant vers la haut .

waki
Waki no Kamae


5- Gedan no Kamae : le sabre est tenu pointe en bas, la poignée au niveau du bassin (position basse, gedan), prêt à frapper en diagonale vers le haut (gyaku kesa giri).
  • pour la garde à gauche (hidari waki no gamae), le pied droit est reculé, et du fait de la position des mains sur la poignée (tsuka), le poignet droit couvre le poignet gauche ;
  • pour la garde à droite (migi waki no gamae), le pied gauche est reculé.

 

 

kamae

      Source : Wikipedia - Tuniblog


 

Le cas de Mu kamae : nous utilisons souvent en AïkiKen et en Kashima Inaba la garde Mu-Kamae. Mu kamae se traduit en général par la garde vide ou sans garde apparente. Mu-kamae n'est pas une position formelle mais un état de vigilence et de relâchement. C'est une garde basse, le pied droit en avant, la pointe de la lame vers le bas et vers la droite, la main gauche au niveau du hara.

 

mukamae2

Mu Kamae



Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0