Publié le 27 Août 2011

Article publié par Stéphane

 

La rentrée approche et avec elle son flot de flyers et autres prospectus vantant les mérites des clubs d'arts martiaux de votre ville. C'est en effet au mois de septembre que la plupart des inscriptions ont lieu et c'est souvent la période clé où tout se joue pour les associations sportives. Alors les clubs mettent le paquet et avancent parfois des arguments bien trompeurs !

 

Enseignant les arts martiaux, je suis toujours vivement intéressé par toute cette littérature. Et je suis toujours surpris par le fait que des enseignants ne respectent pas le cadre légal qui leur est imposé par l'Etat, que ce soit par ignorance... ou malhonnêteté. La France est un effet un des rares pays à réglementer strictement l'enseignement des Arts Martiaux. Ce système a ses avantages et ses travers. Il permet en effet de garantir un certain sérieux quant au niveau de compétences techniques et pédagogiques des enseignants, bien qu'il soit parfois inadapté au fonctionnement de nouvelles disciplines ou d'arts martiaux très traditionnels.

 

 

 

 

L'affiliation à une fédération agréée, une garantie !


Bien que l'enseignement rémunéré des Arts Martiaux soit très réglementé en France, il en va autrement des bénévoles. Ainsi n'importe qui peut créer une association sportive et enseigner l'Aïkido (ou le Judo ou autre...) sans aucun diplôme ni grade officiel tant qu'il est bénévole ! Mais le club ne pourra pas être affilié à une fédération agrée ou délégataire qui exige un niveau minimum de compétence de la part des enseignants (ceinture noire 1er dan validée par l'Etat et Brevet Fédéral d'enseignement en Aïkido). Ainsi un club d'Aïkido affilié à la FFAAA ou à la FFAB qui sont les deux fédérations agréées par l'Etat français pour l'Aïkido est un gage de sérieux. N'hésitez pas à demander à l'enseignant de vous montrer ses diplômes (Brevet fédéral BF, Brevet d'Etat BE, diplôme d'Etat DEJEPS etc...), il a l'obligation de le faire. Choisir un club affilié et un enseignant diplômé est une garantie qui vous permettra d'éviter bien des écueils... comme de s'apercevoir au bout de plusieurs années de pratique que la ceinture noire 1er dan que vous a donné votre professeur n'est pas reconnue par l'Etat... ni par personne. 

 

En effet, il est interdit de se prévaloir de grades dan (et équivalents) s'ils n'ont pas été validés par la Commission Spécialisés des Dan et Grades Equivalents (CSDGE) de la fédération agréée ou délégataire concernée. Ainsi un enseignant peut vous donner, voire vous vendre un grade Dan (ce n'est pas interdit), mais s'il n'est pas reconnu par la CSDGE et que vous vous en prévalez (sur un prospectus par exemple), vous pouvez être poursuivi pénalement.

 

Pour l'Aïkido les grades Dan sont passés uniquement lors de passages organisés conjointement par la FFAAA et la FFAB. A noter cependant qu'il existe aussi des sections Aïkido dans des fédérations multisports agréées par l'Etat, qui sont représentées dans la Commission des Grades (CSDGE) et qui peuvent participer aux passages de grades officiels.

 

D207264

 

Qui sont les "professeurs" d'Aïkido ?

 

Les titres de "professeur" ou "enseignant" d'Aïkido sont des titres professionnels réglementés par la Loi française et il est nécessaire d'être titulaire d'un Brevet d'Etat (BEES) ou Diplômes d'Etat (DEJEPS) en Aïkido pour pouvoir l'utiliser. Ainsi, un enseignant BF ne peut pas se nommer "professeur" ni "enseignant". Ce titre est souvent utilisé abusivement ! 

Aussi le titre d'"enseignant Diplômé d'Etat" doit obligatoirement correspondre au titulaire d'un DEJEPS. Un enseignant titulaire du BEES sera un "enseignant Breveté d'Etat", ce n'est pas la même chose. Diplôme et Brevet correspondent à deux niveaux différents et les enseignants qui se "trompent" de titre peuvent être poursuivis pénalement et condamnés pour publicité mensongère et fraude !

Méfiez-vous donc des enseignants "indépendants" bourrés de "titres" un peu flous, il peut y avoir anguille sous roche. De même que les appellations "diplôme xx en cours" : l'enseignant est-il effectivement inscrit dans le cursus ? Ou n'est ce qu'un projet abstrait ? Il est toujours amusant de voir sur certaines cartes de visite des diplômes officiels "en cours" depuis des années alors que la formation ne dure que quelques mois. 

 


Des conditions de rémunération très encadrées

 

Un dernier aspect très réglementé est celui de la rémunération des enseignants. Celle-ci est très encadrée et seuls les enseignants titulaires de titres professionnels (BEES et DEJEPS) peuvent enseigner contre rémunération. Un enseignant titulaire du BF est donc forcément bénévole. En Aïkido, la plupart des enseignants sont bénévoles au sein d'associations sportives. De nombreux enseignants professionnalisables enseignent bénévolement parce que les associations sportives ne disposent pas des ressources financières nécessaires pour les salarier (les cotisations demandées aux adhérents suffisent parfois à peine à couvrir les frais de fonctionnement des associations : loyers, assurances, matériel, frais administratifs...).

Soyez vigilant vis à vis des enseignants qui vous imposent de payer une cotisation, un stage ou une licence en espèces et qui refusent les chèques... vous êtes en droit de vous interroger sérieusement la "régularité" de cette pratique ! 

 

 

L'obligation d'affichage

 

Sachez enfin que les associations sportives ont une obligation d'affichage : les diplômes, grades, attestations d'assurance et certificat d'affiliation aux fédérations doivent être affichés dans le club. Cette mesure est souvent difficile à respecter, les salles d'entraînement sont souvent partagées par de nombreuses activités, associations ou enseignants et les tableaux d'affichages sont trop petits (parfois absents) ! Vous êtes cependant en droit à tout moment de demander à votre enseignant de vous montrer ses diplômes. 

 

Le choix d'un club et d'une discipline est toujours complexe et de nombreux facteurs entrent en compte. La proximité, les horaires, les tarifs, le contact avec l'enseignant ont une grande importance dans ce choix. Mais ne négligez pas de vous assurer des qualifications avancées par l'enseignant (diplômes d'enseignement, grades...). Sinon, tout comme de nombreuses personnes qui achètent chaque année des contrefaçons à l'étranger en croyant faire une bonne affaire, vous déchanterez rapidement lorsque vous rendrez compte qu'on vous a trompé sur la marchandise ! 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 23 Août 2011

article écrit par Aurore

 

C'est à l'initiative des Familles Rurales d'Avoudrey que le Gonojukan a réalisé une animation pour les enfants du village. Il s'agissait, par le biais des arts martiaux, de faire découvrir le Japon aux petits franc-comtois...

 

La pluie n'a en rien gâché l'accueil chaleureux que nous avons reçu de Mme Jacqueline Chambon, la directrice de Familles Rurales, et de ses 17 enfants âgés de 4 à 8 ans. Une salle de classe de l'école maternelle du village a été transformée en dojo, Aurore et Stéphane ont accueilli solennellement les enfants, qui ont été très  impressionnés par les hakamas, et l'après-midi "Japon" a pu commencer. Au programme : de la culture, des discussions, et beaucoup d'énergie à dépenser !


 D701622

 

Sagement installés sur les tatamis, les enfants ont appris à se saluer à la japonaise avant d'exposer leurs connaissances sur le Japon. Beaucoup de vérités... et quelques croustillantes visions d'enfant ! Partant de ce qu'ils savaient, nous avons parlé géographie, histoire, vie quotidienne. Les livres et les images que nous avions apporté ont rendu concret beaucoup d'aspects : la forme des maisons, différentes de nos fermes franc-comtoises, les vêtements traditionnels, le mobilier, la façon de se tenir en société, la mégalopole actuelle de Tokyo. Les questions ont fusé en tous sens ! Et, même pour des enfants aussi jeunes, le tsunami du mois de mars est gravé dans les mémoires. 

 

Les samouraïs ont beaucoup retenu l'attention des enfants ! Ce qu'ils faisaient, qui étaient leurs copains, pourquoi faisaient-ils la guerre, quels armes avaient-ils... Des heures n'auraient pas suffit à étancher leur soif de savoir. Pourtant nous avons refermé les livres pour jouer au petit samouraï grandeur nature !


 D701620

La tête pleine d'histoires, les enfants étaient très motivés pour s'initier à l'Aïkido ! Ils ont découvert les chutes en toute sécurité, ils ont appris des techniques simples que chacun a pu réaliser avec différents partenaires. Quel plaisir de faire de l'Aïkido tous ensemble ! Les plus téméraires ont même profité de la pause pour continuer à répéter les techniques au lieu de se reposer un instant.

 

Un silence impressionné a flotté lorsque nous avons sorti les sabres pour une courte démonstration. Les enfants ont été ravis de toucher nos iaï-to* et nous avons entendu de nombreux "wouah !!" pendant notre kata avec les bokens**. Pour pratiquer en toute sécurité, nous avons choisi les casques et les choken***.


 D701624

 

D701635

 

D701637

Ravis dans leur "armure de samouraï", ils ont appris à couper shomen et yokomen, à esquiver et se protéger, à contrôler leur puissance, à gagner et à perdre tout en respectant leur partenaire. Très vite les supporters se sont pris au jeu et ont encouragé de vive voix leurs copains en action sur le tatami. Quelle ambiance ! 


D701639

Un combat final a réuni Stéphane et le jeune Grégorio, représentant tous ses copains qui l'ont chaleureusement soutenu. Une minute de belles prouesses techniques, volontaires ou improvisées, qui restera à coup sûr dans les mémoires. 

 

L'après-midi s'est terminée par des étirements et un retour au calme. A la question piège d'Aurore : "êtes-vous contents de tout ce qu'on a appris sur la Norvège aujourd'hui ?", un petit malin a répondu : "mais non, c'était pas la Norvège, c'était... la Chine !". Devançant les animateurs jouant la mine dépitée, les seize autres bambins ont repris immédiatement le farceur : "mais non c'était le JA-PON !!!". 

 

D701643

 

L'enthousiasme des enfants est communicatif, et on peut dire que nous nous sommes amusés autant qu'eux ! Merci à Jacqueline pour son aide dans l'encadrement, et merci à tous les enfants pour cette belle après-midi.

* iaï-to : sabre d'entraînement avec lame en métal (non coupant, à la différence du katana qui est interdit sur le tatami)

** boken : sabre d'entraînement en bois (chêne) couramment utilisé

*** choken : sabre d'entraînement recouvert de mousse, plus léger, permettant des assauts libres et une pratique sécuritaire pour les plus jeunes.

 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 22 Août 2011

Article écrit par Aurore à partir d'une interview de Marie

 

 

marie


 

Marie a 15 ans et pratique l'Aïkido au Gonojukan depuis 2 ans et demi. Elle a découvert l'Aïkido par le biais d'Amélie, qui l'a convaincue de venir s'entraîner plus sérieusement sur le tatami. Depuis, de cours en stages, l'Aïkido devient pour Marie une vraie voie. 

 

Bonjour Marie, pourquoi es tu venue faire de l'Aïkido ? 

Eh bien, de toutes façons Amélie a commencé à m'apprendre des techniques dans sa chambre, alors j'ai décidé de m'inscrire !

Et maintenant que tu as progressé, qu'est ce qui te plait dans l'Aïkido ?

Tout !

Comment trouves-tu l'ambiance des cours ? 

Géniale, parfois très animée :-) mais toujours sympa. Ce serait bien si les cours duraient plus longtemps !

 

Que penses-tu de tes profs, Aurore et Stéphane ? 

Ils sont à l'écoute, gentils. Je les aime bien.

 

Et les autres aïkidokas de ton groupe ? 

Oh ils sont sympas aussi, certains garçons sont bruyants, mais gentils ! C'est bien qu'il y ait toutes sortes d'aïkidokas sur le tatami, on apprend à connaître des gens différents. 


Peux-tu nous dire quelle est ta technique préférée et pourquoi ? 

Alors moi c'est hijikimeosae : c'est rapide, simple, radical, efficace... J'aime le radical !


Pour toi, l'Aïkido, qu'est ce que ça t'apporte ?

Eh bien... Je ne m'en rendais pas compte au début, mais j'ai l'impression que ça m'aide à avoir confiance en moi. Je suis un peu timide, même si ça ne se voit pas ! Depuis que je fais de l'Aïkido, je me sens moins intimidée par les autres, j'ai plus envie de me lancer, je me sens plus volontaire dans la vie. 

 

Comment présenterais-tu l'Aïkido à quelqu'un qui ne connait pas ? 

Facile ! C'est un art martial japonais de défense. Le but c'est d'utiliser la force de l'adversaire pour le maîtriser. Ca marche... et c'est très pratique dans la vie !

 

Pour conclure, l'Aïkido en un mot ?

Passion !

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 14 Août 2011

Article écrit par Aurore

 

Pas de vacances pur le Gonojukan ! Certes les cours hebdomadaires font une pause jusqu'en septembre, mais les animations extérieures continuent. En juillet, le Gonojukan a participé à l'événement sportif de la ville de Besançon, Vital'été. 

 

D701599

 

Vital'été est organisé par la ville, qui transforme des quartiers-clés en terrains de jeux et de sport pendant les vacances. Des animations majoritairement en plein air sont ouvertes à tous, et permettent à chacun de découvrir gratuitement de nombreux sports. Idéal pour se faire une idée avant la rentrée, et pour passer une bonne journée au grand air !

 

D701606

 

Le Gonojukan a enrichi les activités proposées avec du Kenjutsu accessible à tous ! C'est sur le terrain de foot de Velotte, reconverti en plateau multi-activités, que des dizaines de petits bisontins se sont essayé au Ken Chanbara. Un grand défi pédagogique pour Aurore et Stéphane, car sur un temps assez court, il faut expliquer les règles, montrer quelques techniques, assurer à la fois le plaisir et la sécurité des participants très enthousiastes, tout cela dans un environnement inhabituel ! Après un temps de prise en main et d'entraînement, les assauts semi-guidés puis libres ont ravis les budokas en herbe. Beaucoup de parents, ne pouvant résister à l'appel du sabre, se sont montrés de redoutables stratèges en matière de feintes. Certains adultes nous ont avoué réaliser là un rêve de gosse ! Détendus et de bonne humeur, les visiteurs nous ont posé beaucoup de questions sur le sabre et sur l'Aïkido (nous avions notre présentoir). 


D701614

 

Le message sur les valeurs liées au Kenjutsu, franchise, honnêteté, confiance est bien passé ; tout le monde s'est amusé dans un bon état d'esprit. 


D701613

 D701609

Les volontaires ont défilé sans interruption, et l'ambiance a été bien animée. Si Vital'été n'a pas été de tout repos pour les animateurs, il en reste une joyeuse satisfaction d'avoir permis au grand public de découvrir les richesses de notre discipline. Prêts pour l'année prochaine ! 


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 14 Août 2011

Article écrit par Aurore à partir d'une interview de Marius 

 

 

marius


 

Bonjour Marius, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ? 

Je m'appelle Marius, j'ai 4 ans et demi. Je viens à l'Aïkido avec Mathilde, je l'aime beaucoup. Je viens à l'Aïkido depuis que j'ai 3 ans.

 

Qu'apprends-tu à l'Aïkido ?

On apprend à faire des chutes, en avant, en arrière, à faire shomen, yokomen, tsuki, on fait des prises avec un copain. On bouge beaucoup mais des fois il faut écouter et rester tranquille en seiza !

 

Qu'est-ce-que tu préfères ?

 

J'aime bien le loup car ça fait un petit peu peur et celui qui est attrapé doit faire une chute sans se tromper. J'aime bien faire les chutes, on peut les faire viiite ! Et j'aime bien aussi les courses de crapauds*.

 

Quelle est la technique favorite ?

 

Celle quand on fait tsuki et on pousse avec les genoux**

 

Sur le tatami, il y a des règles à respecter. Qu'en penses-tu ?

 

C'est bien, c'est pour pas qu'on fasse de bêtises ou qu'on se fasse mal, parce que sinon, après, il faut appeler l'hôpital ou la police. Aurore dit les règles, c'est facile à respecter et c'est facile à comprendre. Moi j'aime bien.

 

Comment trouves-tu les autres enfants qui font de l'Aïkido avec toi ?

 

Ils sont sympas, ce sont des copains ! 

 

Marius, l'Aïkido en un mot ?

L'Aïkido c'est... c'est très très bien !!

 

 

 

* préparation au travail en suwariwaza

** vous aurez évidemment reconnu un kokyunage !

 

 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 5 Août 2011

Article publié par Stéphane

 

Vous souhaitez avoir plus de renseignements sur notre association ? Venez nous rencontrer aux Forums des Associations de Bregille et de Velotte le samedi 3 septembre 2011 !

 

D207264

 

 

Forum des associations de Velotte

Samedi 3 septembre au 37 rue des Journaux

de 14h à 17h (Aïkido adultes, Aïkido Jeunes et Self-défense)

 

Forum des associations de Bregille

Samedi 3 septembre au 8b chemin de Bregille du haut

de 10h à 17h (Aïkido adultes et Kenjutsu)

 

Nos enseignants seront disponibles pour répondre à toutes vos questions et vous donner tous les renseignements souhaités.

 

Reprise des cours le lundi 12 septembre.


Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0

Publié le 1 Août 2011

Article publié par Stéphane

 

La section "Self-Défense" du Gonojukan se développe ! En effet, le cours de la MJC de Palente, qui avait connu un franc succès la saison dernière,  est reconduit et deux nouveaux cours auront lieu à la Maison de Velotte et aux Montboucons.

 

Le cours de la MJC de Palente continue le vendredi de 10h à 11h : "Self-Défense pour tous". Contrairement à beaucoup de disciplines dont les techniques reposent sur la force, la rapidité, la souplesse et demandent beaucoup d'entraînement pour pouvoir être appliquées, la Self-Défense que nous enseignons est accessibles à tous (hommes, femmes, seniors... de 15 à 75 ans !). L'enseignement que nous dispensons englobe la prévention des risques, la gestion des situations de crise, la connaissance du cadre légal et les techniques d'autodéfense ! Nous travaillons sur des bases techniques simples, réalistes et efficaces (esquives, blocages, frappes, utilisation de l'environnement et des objets du quotidien...). Les inscriptions pour ce cours se font auprès de la MJC de Palente (link )

 

 

 

Selfpalente2Selfpalente3

Des techniques accessibles à tous

 

Un autre cours aura lieu à la Maison de Velotte (37 rue des Journaux) le lundi de 10h à 11h :" Self-Défense pour tous". Comme à Palente, chacun pourra pratiquer en fonction de son niveau et de ses attentes, tout le monde pourra y trouver son compte dans une ambiance détendue ! 

 

Enfin, un troisième cours aura lieu en soirée aux Montboucons dans la salle Emilie du Châtelet (35 chemin des Montboucons, entrée rue Arago) le mercredi de 20h15 à 21h45. Ce cours sera un peu plus "physique", intégrant en plus des techniques de clés, de projections et de contrôle. Mais la pédagogie reste la même : apprendre dans la bonne humeur ! Chacun pourra pratiquer par groupe de niveau en fonction de ses attentes.

 

D701168

Situation d'encapuchonnage... il faut réagir immédiatement !


Nous proposons donc une offre complète à tous ceux qui souhaitent pratiquer une véritable méthode de Self-Défense, réaliste, efficace et accessible ! Notre club dispose d'enseignants Diplômés d'Etat en Arts Martiaux, titulaires du Brevet d'Etat d'Educateur Sportif et instructeurs diplômés de l'Association Nationale de Self-Défense (ce sont les deux seuls instructeurs diplômés de Franche-Comté).

 

Le travail de l'ANSD repose en grande partie sur l'étude des techniques issues du Systema, du Combat Russe, du Krav-Maga, des boxes pieds-poings, du JKD ou du Kali. Nous intégrons aussi dans notre approche les techniques issues des arts martiaux japonais et adaptées aux exigences de la Self-Défense (Atemi-jujitsu et Aïkido-Aïkijutsu). Les techniques sélectionnées doivent être efficaces et pouvoir être appliquées par tous en situation de stress.

 

C'est donc une pratique très réaliste que nous enseignons. Notre souci n'est pas le spectaculaire, mais l'efficacité.  N'hésitez plus ! 

 

Un cours d'essai, entièrement gratuit, est possible sur rendez-vous (certificat médical obligatoire).

 

Plus de renseignements sur : http://gonojukan.free.fr/Self-Defense.html




 

Lire la suite

Rédigé par gonojukan

Repost 0